GP d'Espagne - Essais Libres 1 : Beaucoup de sorties de piste, les Mercedes donnent le ton

GP d'Espagne - Essais Libres 1 : Beaucoup de sorties de piste, les Mercedes donnent le ton©Media365

Matthieu Angosto, publié le vendredi 11 mai 2018 à 16h30

Le circuit de Barcelone a posé beaucoup de problèmes aux pilotes, ce vendredi lors de la première séance d'essais libres. Avec une piste longtemps poussiéreuse et plusieurs virages pièges, c'est Valtteri Bottas qui a tiré son épingle du jeu, avec un tour en 1'18''148, bien aidé par les nouveaux pneus allégés utilisés par Mercedes.

Au terme d'une deuxième séance d'essais libres pauvre en rebondissements, Lewis Hamilton a signé le meilleur tour de piste, en 1’18’’259. Déjà deuxième ce vendredi matin, l’Anglais a cette fois dominé son coéquipier Valtteri Bottas, seulement cinquième à près de quatre dixièmes. Les deux Red Bull de Daniel Ricciardo et Max Verstappen terminent deuxième et troisième. De son côté, le grand rival d’Hamilton, Sebastian Vettel, prend la quatrième place. Les pilotes ont pour la plupart réglé les problèmes rencontrés en EL1. Si Romain Grosjean a perdu énormément de temps après une sortie de piste prématurée dans le virage 7, où il était déjà sorti dans la séance précédente, seuls Kimi Räikkönen, Charles Leclerc et Sergio Perez ont visité les bacs de gravier. Le Mexicain a dû composer avec un problème de roue avant gauche, qui l’a forcé à quitter la piste prématurément. Il reste dixième, juste devant son coéquipier Esteban Ocon. Romain Grosjean prend la 7eme place, Pierre Gasly est 14eme et Charles Leclerc termine 16eme.

Si vous avez manqué le début de journée :

Le circuit de Barcelone a posé beaucoup de problèmes aux pilotes, ce vendredi lors de la première séance d’essais libres. Avec une piste longtemps poussiéreuse et plusieurs virages pièges, c’est Valtteri Bottas qui a tiré son épingle du jeu, avec un tour en 1’18’’148, bien aidé par les nouveaux pneus allégés utilisés par Mercedes. Lewis Hamilton a d’ailleurs pris la deuxième place, avec plus de huit dixièmes de retard sur son coéquipier finlandais, qui voulait sans doute marquer le coup après sa désillusion du GP d'Azerbaïdjan. Mais la première heure et demi passée sur l’asphalte catalane a surtout été marquée par de nombreuses sorties de piste. Brendan Hartley (Toro Rosso), Romain Grosjean (Haas, deux fois), Daniel Ricciardo (Red Bull) ou encore Lance Stroll (Williams) ont tous perdu le contrôle de leurs monoplaces, notamment dans le virage 4, où l’Australien a touché un mur. Un accident qui l’a forcé à mettre un terme à sa séance après seulement onze tours bouclés. Quant à Marcus Ericsson (Sauber) et Robert Kubica (Williams), ils sont tous deux partis en tête-à-queue, au même titre que Bottas en fin de session. En cause, la poussière sur la piste, mais aussi le choix des pneumatiques. Plusieurs pilotes partis à la faute ce vendredi utilisaient en effet des pneus médiums.

Les Mercedes devant les Ferrari

A l'arrivée, les monoplaces les plus rapides sont celles qui utilisaient un train de pneus tendres. Les dix pilotes les mieux classés de ces EL1 ont tous chaussé les gommes jaunes en début ou en fin de séance. Seuls Lewis Hamilton (2eme) et Max Verstappen (4eme) ont passé plus de temps avec des pneumatiques médiums. Du côté des Ferrari, qui étrennaient pour la première fois des rétroviseurs accrochés au halo, Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen ont également utilisé des gommes super-tendres. Avec plus ou moins de réussite, puisqu’ils terminent respectivement 3eme et 5eme de cette première séance d’essais libres. Du côté des Français, Romain Grosjean a pris la 8eme place en dépit de ses deux sorties de piste. Pierre Gasly (10eme) s'est, de son côté, montré une nouvelle fois bien plus rapide que son coéquipier Brendan Hartley. En revanche, Esteban Ocon (16eme) a concédé deux dixièmes à Sergio Pérez. Enfin, Charles Leclerc (12eme) a tourné plus vite que Marcus Ericsson dans son meilleur tour. Le Monégasque a surtout été victime d’un pilotage douteux de Kevin Magnussen. En toute fin de séance, le Danois a en effet empêché Leclerc de le dépasser dans la ligne droite, manquant d'envoyer le jeune pilote Sauber dans le décor.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU