GP d'Azerbaïdjan : Brawn offre une vision plus technique à l'accrochage des deux Red Bull

GP d'Azerbaïdjan : Brawn offre une vision plus technique à l'accrochage des deux Red Bull©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 01 mai 2018 à 19h55

Suite à l'accrochage entre les deux pilotes Red Bull Racing ce dimanche à Bakou, Ross Brawn a tenté de donner une explication plus technique à ce qui a causé l'accrochage.

C’est une des images qui restera de l’édition 2018 du Grand Prix d’Azerbaïdjan, ce dimanche dans les rues de Bakou. Alors qu’il allait tenter de dépasser son coéquipier Max Verstappen, Daniel Ricciardo est allé s’encastrer dans la boîte de vitesses de la monoplace du Néerlandais à haute vitesse. Si beaucoup d’observateurs ont pu donner leur avis sur les responsabilités dans cet accident, Ross Brawn a préféré mettre en avant un point de vue plus technique, sans remettre en cause le jugement des commissaires de la FIA, qui ont réprimandé les deux pilotes. « Une fois que Daniel a décidé de sa trajectoire et que Max a changé de direction pour bloquer cette ligne, l'Australien est devenu un passager, assure celui qui est le patron du secteur sportif au sein de la FOM. La perte d'appui aérodynamique rencontrée par Ricciardo dans le sillage de la voiture de Verstappen l'a rendu inarrêtable. »

Brawn : « Rendre les voitures plus maniables »

A la lumière de cet accident, et dans la foulée des annonces quant aux changements sur le plan aérodynamique pour 2019 annoncés ce mardi, Ross Brawn a également tracé le contour de ce qu’il attend pour le futur de la F1 dans de pareilles circonstances. « Nous réfléchissons toujours à l'appui aérodynamique en l'appliquant au virage, mais l'impact qu'a l'adhérence supplémentaire au freinage est immense. Retirez ce grip au freinage et ce qui est arrivé dimanche est inévitable, assure le Britannique. Même s'il s'agissait d'un exemple extrême, cela a de nouveau mis en avant la nécessité de trouver un moyen de développer des règles pour rendre les voitures plus maniables dans ces conditions. » Des recherches qui s’annoncent longues pour toutes les parties impliquées en F1, que ce soit la FIA, la FOM et les dix écuries actuellement sur la grille de départ.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.