GP d'Autriche : A domicile, Verstappen met fin à l'hégémonie Mercedes

GP d'Autriche : A domicile, Verstappen met fin à l'hégémonie Mercedes©Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 30 juin 2019 à 16h49

Malgré un départ manqué, Max Verstappen a su déployer un rythme de course supérieur à ses rivaux pour remonter et aller chercher la victoire dans un duel très musclé avec Charles Leclerc. Valtteri Bottas sauve Mercedes dans une course où les Flèches d'Argent n'ont pas brillé.


Charles Leclerc va encore devoir attendre pour s'adjuger sa première victoire en F1. Trahi par sa mécanique à Bahreïn, le Monégasque a subi de plein fouet le retour de flamme de Max Verstappen à trois tours de l'arrivée. Et pourtant, tout avait commencé de la pire des manières pour le Néerlandais. Deuxième sur la grille de départ suite à la pénalité contre Lewis Hamilton, le pilote Red Bull Racing n'est pas passé loin de caler à l'extinction des feux, reculant à la septième place derrière son coéquipier Pierre Gasly, qui n'aura pas fait mieux que de la figuration lors de la course à domicile de son écurie. Parti en pneus medium, contre des tendres pour Leclerc, Verstappen a pu retarder son seul passage par les stands de dix tours, écart qui s'est révélé décisif à l'issue de la course. Ressorti à la quatrième place des stands, le Néerlandais s'est déchaîné pour effacer Sebastian Vettel au 50eme tour, Valtteri Bottas au 56eme tour pour, ensuite, se lancer à la chasse derrière Charles Leclerc, leader depuis le départ qu'il avait pris de la pole position.

Verstappen met fin à l'hégémonie Mercedes


Le Monégasque a alors haussé son rythme mais il a été handicapé par des pneus en fin de vie et, à trois tours de la fin dans une manœuvre limite qui a été jugée licite par les commissaires après enquête, s'est emparé de la tête de la course sous les vivats d'un public acquis à sa cause. Sevré de victoire depuis le Mexique l'an passé, Max Verstappen réédite la performance de s'imposer au Red Bull Ring, mettant fin à la série de dix victoires de suite de Mercedes, qui était la seule écurie à s'être imposée cette saison. Le Néerlandais offre également une première victoire au moteur Honda depuis le retour du motoriste japonais en F1, qui n'avait plus connu ce frisson depuis... la victoire de Jenson Button lors du Grand Prix de Hongrie en 2006 ! Moqué pour son niveau de performance et de fiabilité, le propulseur japonais a fait taire ses détracteurs. Dépité, Charles Leclerc doit se contenter de la deuxième place alors que Valtteri Bottas a su résister à la charge de Sebastian Vettel, seul pilote du Top 10 à avoir fait deux arrêts, pour compléter le podium.

Hamilton n'a jamais pesé sur la course


Une course à oublier pour Lewis Hamilton ! Le Britannique, pourtant sur la même stratégie que celle qui a porté Verstappen vers la victoire, repart avec la cinquième place du Red Bull Ring. Il faut dire que le pilote Mercedes a subi les événements et, à trop vouloir attaquer, a endommagé son aileron avant, obligeant le champion du Monde à un coûteux changement lors de son arrêt au stand au 31eme des 71 tours. Ressorti devant Sebastian Vettel, il n'a pas pu résister à la charge de l'Allemand vers la quatrième place finale dans ce Grand Prix d'Autriche. Une course qui confirme également le regain de forme de McLaren avec la sixième place de Lando Norris, qui a utilisé une stratégie décalée avec un départ en tendres et une fin en medium, et la huitième pour Carlos Sainz Jr qui a su remonter dans le peloton après être parti du fond de grille. Le Top 10 est conclu par les deux Alfa Romeo avec Kimi Räikkönen, qui a un temps été dans le Top 5 de la course, devant Antonio Giovinazzi. Côté Français, Pierre Gasly va subir la comparaison avec Max Verstappen, terminant septième à un tour de son coéquipier. Romain Grosjean, pour sa part, n'a pas su tirer parti de sa bonne position de départ et termine 16eme, dans l'anonymat le plus complet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.