Ferrari : Son père, une inspiration pour Mick Schumacher

Ferrari : Son père, une inspiration pour Mick Schumacher©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 07 mai 2019 à 08h22

Désormais membre de la filière Ferrari et titulaire en Formule 2, Mick Schumacher admet qu'arriver au sommet de la pyramide est son objectif mais l'Allemand sait également ce qu'il doit faire pour y arriver.

C'est un nom qu'on n'avait plus vu dans le paddock de la Formule 1 depuis la fin de la saison 2012. Mick Schumacher, désormais titulaire en Formule 2, se rapproche du monde dans lequel son père a été un leader durant la carrière qui l'a vu remporter le titre de champion du monde à sept reprises, avec Benetton puis Ferrari. Désormais membre de la filière du constructeur italien, le fils de Michael Schumacher doit faire ses preuves dans l'antichambre de la F1 et admet que c'est une étape indispensable avant d'arriver au sommet. « C'est très important d'aller étape par étape, assure Mick Schumacher dans un entretien accordé à Sky Sports. C'est ce que nous avons fait jusqu'à maintenant et la Formule 2 devraient désormais être la dernière avant d'arriver en F1. » Un objectif qui est clairement établi et qu'il admet sans difficulté : « Oui, arriver en Formule 1 est ma destinée ».

Mick Schumacher : « C'est à mon père que je me compare »

Champion d'Europe de Formule 3 la saison passée, la promotion de Mick Schumacher en F2 permet désormais au jeune pilote allemand de côtoyer au plus près du paddock de la F1 et de pouvoir échanger avec les pilotes actuellement en place. « Il y a tellement de pilotes talentueux en F1, ils ne seraient de toute façon pas là dans le cas contraire, note-t-il. C'est toujours instructif de parler à chacun d'entre eux pour essayer d'apprendre autant que possible. » Mais, à la question de savoir s'il peut se comparer à l'un des 20 pilotes présent sur la grille, la réponse est sans ambigüité. « Je ne me compare pas vraiment à quiconque actuellement présent en Formule 1. C'est plus à mon père, évidemment, que je me compare, assure Mick Schumacher. Regarder ce qu'il a fait, quelles sont les étapes qu'il a pu franchir et ce qu'il a fait différemment des autres, mais également voir ce que je peux tirer de positif de tout cela. » Mais, avant même de songer à la F1, Mick Schumacher doit faire ses preuves en F2, ce qui n'est pas encore le cas cette saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.