Ferrari : Leclerc va remplacer Räikkönen dès la saison prochaine

Ferrari : Leclerc va remplacer Räikkönen dès la saison prochaine©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mardi 11 septembre 2018 à 10h50

Après des mois de rumeurs allant dans tous les sens, la Scuderia Ferrari a confirmé sa décision de faire confiance à Charles Leclerc pour la saison 2019 en lieu et place de Kimi Räikkönen. Le Finlandais va, lui, rejoindre Sauber pour deux saisons. 



Lapo Elkann a vendu la mèche un peu trop tôt mais, cette fois, c'est officiel. Pour sans doute la première fois dans son histoire, la Scuderia Ferrari a décidé de faire confiance à un jeune pilote pour s'installer au baquet d'une de ses monoplaces. Alors qu'il n'a fait ses débuts en Formule 1 qu'en début de saison au sein de la modeste écurie Sauber, Charles Leclerc va totalement changer de dimension en devenant le coéquipier de Sebastian Vettel au sein de l'écurie au Cheval Cabré dès la saison prochaine en lieu et place de Kimi Räikkönen, en fin de contrat à l'issue de la saison 2018 et qui échange son baquet avec son cadet, le Finlandais ayant signé un contrat de deux ans au sein de l'écurie basée à Hinwil. Formé au sein de la « Ferrari Driver Academy », comme Jules Bianchi avant sa disparition, le Monégasque de 20 ans sera le premier pur produit de l'école de la Scuderia à avoir la confiance de l'écurie qui est la plus identifiée à la Formule 1.

Leclerc, le pari de Marchionne respecté par Ferrari


L'arrivée de Charles Leclerc chez Ferrari répond principalement à la volonté de Sergio Marchionne, patron de Ferrari décédé brutalement le 25 juillet dernier à 66 ans. Le capitaine d'industrie avait clairement décidé de parier sur le talent du champion GP3 en 2016 puis de Formule 2 en 2017, chef de file des jeunes pousses de la marque aux côtés de pilotes comme Antonio Giovinazzi ou Antonio Fuoco. La donne avait initialement changé avec la nomination d'un duo John Elkann-Louis Camilleri à la tête de Ferrari, aux qui étaient annoncés comme favorables à une prolongation de contrat pour Kimi Räikkönen, auteur de la pole position à Monza lors du Grand Prix d'Italie. Mais, finalement, les nouveaux dirigeants de la marque italienne ont opté pour respecter le plan mis en place par Sergio Marchionne et, donc, d'intégrer Charles Leclerc à la Scuderia dès 2019 aux côtés du quadruple champion du monde Sebastian Vettel.


Leclerc : « Je vais travailler plus dur que jamais »


Via son compte Twitter officiel, Charles Leclerc s'est longuement confié suite à l'officialisation de son arrivée au sein de la Scuderia Ferrari. Un moment chargé d'émotions et qu'il a tenu à dédier à deux personnes qui ont beaucoup compté dans sa carrière, son père décédé l'an passé et le regretté Jules Bianchi, qui a été son mentor. « Les rêves deviennent réalités. Je vais piloter pour la Scuderia Ferrari lors du championnat du monde de F1 2019. Je serai éternellement reconnaissant envers Ferrari pour l'opportunité qui m'est offerte, à Nicolas Todt qui me suis depuis 2011, à ma famille. Je suis également reconnaissant envers une personne qui n'est plus de ce monde mais à qui je dois tout ce qui m'est arrivée jusqu'à maintenant, Papa. Mais également à Jules, merci pour tout ce que tu as pu m'apprendre, nous ne t'oublierons jamais, et à toutes les personnes qui m'ont soutenu et qui ont cru en moi. Je vais travailler plus dur que jamais pour ne pas vous décevoir. Mais, avant ça, il y a une saison à finir avec Sauber, une équipe incroyable qui m'a offert une opportunité de me battre et de montré mon potentiel. »


Retour à la case départ pour Räikkönen


L'arrivée de Charles Leclerc chez Ferrari dès 2019 pour accompagner Sebastian Vettel signifie donc que Kimi Räikkönen perd son baquet à Maranello. Mais le Finlandais ne va pas réellement quitter le giron Ferrari puisqu'il s'est engagé pour les deux prochaines saisons avec Sauber. Si Ferrari, via l'accord de partenariat entre l'écurie d'Hinwil et Alfa Romeo, a un droit de regard sur la nomination de l'un des deux pilotes, Frédéric Vasseur n'a pas confirmé que la marque italienne avait placé le Finlandais chez elle, mais il se réjouit de pouvoir compter sur une pilote d'expérience alors que l'écurie se reconstruit. « Faire signer Kimi Räikkönen représente un pilier important de votre projet et nous rapproche de notre objectif de progresser entant qu'équipe dans un futur proche, assure le dirigeant français de l'écurie suisse dans un communiqué. Le talent indubitable et l'immense expérience en F1 ne va pas seulement contribuer au développement de notre voiture mais également accélérer la croissance et le développement de notre équipe. Ensemble, nous allons démarrer la saison 2019 avec des fondations solides, guidée par la détermination à nous battre pour des résultats qui comptent. »

Räikkönen, tatoué Ferrari


Actuellement troisième du classement du Championnat du Monde, loin derrière les deux monstres Hamilton et Vettel, Räikkönen poursuivra sa brillante carrière au volant d'une monoplace qu'il connaît bien. Le chevronné pilote de 38 ans va atterrir en effet chez Sauber, l'écurie actuelle de Charles Leclerc mais surtout celle des débuts de Raïkkönen, qui avait démarré l'aventure en F1 sous les couleurs suisses. Si le pilote arrivé deuxième à Monza le week-end dernier a cette fois signé un contrat de deux ans, il n'y était resté qu'une saison en 2001, avant de migrer chez McLaren après avoir terminé dixième du classement pour sa première année dans la catégorie reine et être entré quatre fois dans les points. La carrière de l'homme venu du froid avec un caractère glacial là aussi était lancé. Elle allait le conduire une première fois chez Ferrari, en 2007, avec à la clé dès sa première année son seul titre de champion du monde à ce jour en seize saisons passées en F1. Après une parenthèse en rallye et un passage chez Lotus, « Iceman » avait retrouvé la Scuderia sept ans après son sacre. Une écurie qui portera à jamais sa griffe, au même titre que Raïkkönen sera estampillé à vie du cheval cabré.

Avec A.C


Vos réactions doivent respecter nos CGU.