F1 : Romain Grosjean a reçu deux sanctions après le GP des Etats-Unis

F1 : Romain Grosjean a reçu deux sanctions après le GP des Etats-Unis©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 23 octobre 2018 à 11h10

Double peine pour Romain Grosjean au lendemain du Grand Prix des Etats-Unis. Coupable d'avoir créé un nouvel accrochage, dès le premier tour dimanche sur le circuit d'Austin, le pilote français a écopé après-coup de deux sanctions de la part de la FIA.

Après avoir revisionné les images de cette manœuvre de Grosjean dans le virage 12, les commissaires ont en effet infligé et un point de pénalité au pilote Haas sur sa super-licence et une pénalité de trois places sur la grille de départ du GP du Mexique, le week-end prochain. Si l'intéressé s'en sort bien (la règle est généralement deux points de pénalité dans pareilles circonstances), avec ce seul point de pénalité sur une licence qui en compte douze, il se retrouve toutefois en grand danger, puisque ce point ajouté au "casier" déjà très chargé de Grosjean après Austin est le dixième en un an. Le natif de Genève ne peut donc plus brûler que deux jokers, au risque d'être suspendu pour un Grand Prix, et, pire, de se voir retirer cette super-licence obligatoire pour pouvoir rouler en F1.

Grosjean s'est excusé


Au freinage, le coéquipier de Kevin Magnussen a bloqué ses roues et n'a de surcroît pas réussi à éviter Charles Leclerc (Sauber), contraint au même titre que le fautif d'abandonner d'entrée dans ce GP des Etats-Unis. Après-coup, les commissaires ont estimé que Grosjean avait "relâché l'accélérateur et freiné tôt en raison de la position des voitures devant". Ce qui n'a pas empêché l'actuel 13eme au classement général de présenter ensuite ses excuses au Monégasque, au micro de Canal Plus tout d'abord, puis ensuite sur Twitter, où il s'en voulait également d'avoir gâché le dimanche de son écurie, qui concourrait sur ses terres. « Je pense que je freine plus tôt que Charles (Leclerc) et Esteban (Ocon), mais je me retrouve vraiment dans l'air sale et je n'arrive pas à arrêter la voiture, la roue avant se bloque. J'essaie de tourner au maximum pour éviter le contact avec Charles, qui était lui-même à la bagarre. Je suis désolé pour lui et super frustré pour l'équipe à domicile. » Grosjean aurait également pu remercier les commissaires pour leur clémence bienveillante.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.