F1 - Ferrari : Mise au point à venir entre Vettel et Leclerc

F1 - Ferrari : Mise au point à venir entre Vettel et Leclerc©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le lundi 18 novembre 2019 à 22h25

Après l'accrochage entre Sebastian Vettel et Charles Leclerc lors du Grand Prix du Brésil ce dimanche, le patron de Ferrari Mattia Binotto a décidé de convoquer les deux pilotes.

L'accrochage entre Sebastian Vettel et Charles Leclerc aurait pu coûter cher. C'est pourquoi, le patron de l'écurie Ferrari Mattia Binotto a décidé de convoquer ses deux pilotes cette semaine à Maranello. Les deux conducteurs se sont livré une véritable guerre au 66eme tour du Grand Prix du Brésil ce dimanche au point même d'entrer en collision et de devoir abandonner la course dans la foulée. « Aujourd'hui, ils étaient libres de se battre, ils le savaient, a déclaré Binotto. Nous les avons laissé courir. La raison est que nous avons sécurisé la deuxième place au championnat des constructeurs et que ceux-ci se disputaient leur place dans le championnat des pilotes. Libre de se battre ne veut pas dire faire des bêtises, en particulier entre deux coéquipiers, entre les deux Ferrari. Aujourd'hui, c'était simplement une bêtise. » Aucune explication n'a été fournie par les pilotes à l'issue de la course. Le Monégasque et l'Allemand se sont rejeté la faute à tour de rôle après l'enquête menée par les directeurs de course qui n'a livré aucune sanction.

Binotto : « Pas une question de mise au point ou de blâme »

Binotto va donc se faire sa propre opinion après avoir rencontré ses deux pilotes : « J'ai entendu parler les deux pilotes, mais je les rencontrerai pour discuter de ce qu'il s'est passé. L'équipe aura le temps d'analyser la vidéo et les données. Ce n'est pas une question de mise au point ou de blâme. Il s'agit de reconnaître éventuellement quelles sont les actions et les erreurs. L'important pour les deux pilotes est donc de comprendre ensemble ce qu'il s'est passé. Ce n'est pas à moi de les blâmer mais à eux de reconnaître leur erreur. Ils ont actuellement une bonne relation et ils travaillent bien ensemble. Certes, ce qu'il s'est passé aujourd'hui ne va peut-être pas aider, mais je ne pense pas qu'il y ait un drame. Encore une fois, je vois cela comme une opportunité pour clarifier la situation pour l'année prochaine. » Le dernier Grand Prix de la saison à Abou Dabi (1er décembre) pourrait livrer une dernière bataille entre les deux pilotes de la Scuderia avant la saison prochaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.