F1 - Brésil : Leclerc pénalisé sur la grille

F1 - Brésil : Leclerc pénalisé sur la grille©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 12 novembre 2019 à 15h09

Victime d'une fuite d'huile lors de la dernière séance d'essais libres du Grand Prix des Etats-Unis, la semaine dernière, Charles Leclerc sera inévitablement pénalisé sur la grille de départ, au Brésil ce week-end. Le Monégasque a dû changer le moteur de sa Ferrari. Ce qui lui vaudra un recul d'au moins dix places.

Mauvaise nouvelle pour Charles Leclerc à trois jours du coup d'envoi du Grand Prix du Brésil, le week-end prochain à Interlagos (avant-dernière manche de la saison). Contraint de procéder à un changement de moteur après avoir connu des problèmes dans ce domaine, lors du Grand Prix des Etats-Unis la semaine dernière, le Monégasque reculera sur la grille de départ. Une pénalité qui sera d'au moins dix places par rapport à son résultat des qualifications pour le troisième du classement général du Championnat du Monde. Ce qui devrait compliquer très sérieusement sa course. Tout dépendra du nombre d'éléments qui seront modifiés sur le moteur de celui qui avait dû poursuivre le week-end américain avec une ancienne version de l'unité de puissance. Si d'autres pièces devaient être changés, le jeune pilote à la lutte avec Max Verstappen et Sebastian Vettel pour la troisième place finale pourrait même s'élancer en fond de grille.

Binotto : « Charles devra reculer sur la grille, mais... »

Mattia Binotto est conscient qu'en ayant dû opter notamment pour un nouveau groupe propulseur pour éviter une nouvelle fuite d'huile, comme celle qu'avait connue Leclerc lors des essais libres à Austin, la Scuderia ne se facilitera pas la tâche à Interlagos, mais le team principal assure que l'écurie italienne n'avait pas vraiment d'autre choix, et que Leclerc en serait le premier gagnant. « Offrir à Charles un nouveau groupe propulseur signifie certes qu'il devra reculer sur la grille, mais au moins, il ne devra plus se contenter d'un ancien bloc aux performances inférieures (..) Le moteur utilisé aux États-Unis avait déjà des kilomètres et était moins puissant que la dernière version. En montant une nouvelle unité, nous devrions revenir à un niveau de performance normal et montrer de la combativité pour terminer la saison sur une bonne note. » De bon augure peut-être pour Ferrari et Leclerc, puisque ce dernier compte une avance minime sur ses deux concurrents avant dimanche (14 sur Verstappen, 19 sur Vettel).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.