F1 - Bottas : " L'équipe va prendre une décision "

F1 - Bottas : " L'équipe va prendre une décision "©Media365
A lire aussi

Alix Vermande, publié le dimanche 29 juillet 2018 à 21h38

Valtteri Bottas, est revenu, ce dimanche, au micro de Sky Sports, sur ce Grand Prix de Hongrie où il a joué un rôle important. Le Finlandais s'est naturellement exprimé sur la stratégie de son équipe et sur l'accrochage avec Sebastian Vettel.

Sentiment mitigé pour Valtteri Bottas. Le pilote de Mercedes s'est exprimé, ce dimanche, au micro de Sky Sports, après le Grand Prix de Hongrie qu'il a terminé en cinquième position près avoir joué un rôle d'équipier modèle pour Lewis Hamilton, notamment en couvrant l'arrêt aux stands de Kimi Räikkönen. « Nous pensions ne faire qu'un arrêt. Nous avons dû stopper plus tôt que prévu (tour 16) à cause de Kimi (Räikkönen) : nous devions le couvrir. » Une stratégie dictée par l'écurie allemande, ce qui a sans doute coûté la deuxième place au Finlandais du fait de passages stratégiques dans les stands. « A vingt tours de la fin, tout allait bien, j'avais un bon contrôle, du rythme et une bonne position. Mais les pneus arrière ont commencé à mourir.  ». Cette mésaventure contrarie le natif de Nastola qui aimerait bien connaître son véritable statut dans l'équipe de Toto Wolff, lui qui pointe désormais à 81 points de son coéquipier au classement des pilotes. « Nous devons en discuter. Nous sommes à mi-saison. L'écart de points est grand, il est certain qu'à un moment, l'équipe va prendre une décision ».

Bottas : « Vettel était à l'extérieur et a tourné très tôt »


De plus, Valtteri Bottas n'a pas été verni lors de la perte de sa seconde position en subissant un dépassement peu académique de Sebastian Vettel. « J'ai essayé de me défendre de mon mieux, de façon aussi agressive que possible, mais ça s'est terminé de façon un peu foireuse, avec un aileron avant cassé et tout le reste ». Néanmoins, le pilote finlandais ne souhaite pas incriminer l'Allemand sur cet incident, jugeant ce dernier comme étant réglementaire. « Vettel était à l'extérieur et a tourné très tôt et je n'avais nulle part où aller. Nous nous sommes touchés et j'ai été le seul à avoir des dégâts. Franchement, je pense que c'est un fait de course ». En revanche, le coéquipier de Lewis Hamilton ne se dédouane pas totalement de l'accrochage avec Daniel Ricciardo. « J'étais à l'intérieur, avec la moitié d'un aileron avant et j'ai aussi bloqué les roues. Je suis sûr qu'il a vu que j'entrais vite dans le virage mais il a tourné et nous nous sommes touchés... ». Les commissaires de course ont finalement tranché sur ce cas avec une pénalité de dix secondes qui restera anecdotique car Valtteri Bottas possédait 23 secondes d'avance sur son poursuivant Pierre Gasly.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.