Essais de Barcelone : McLaren signe le meilleur temps avec son rookie Lando Norris

Essais de Barcelone : McLaren signe le meilleur temps avec son rookie Lando Norris©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le mardi 26 février 2019 à 18h34

Dans une journée marquée par plusieurs drapeaux rouges, McLaren a permis à Lando Norris de signer le meilleur temps de la première journée de la deuxième semaine d'essais de présaison à Barcelone.



La dernière ligne droite avant Melbourne est lancée. A partir de ce mardi et jusqu'à vendredi, les dix écuries de Formule 1 se retrouve à nouveau à Barcelone pour les dernières journées d'essais de présaison avant la première manche de la saison, en Australie le 17 mars prochain. Une journée marquée par plusieurs incidents en piste et qui a été conclue avec un rookie au sommet de la feuille des temps. Au volant de sa McLaren et chaussé des pneus plus tendres, Lando Norris a signé le meilleur tour de la journée en 1'17''709, lui qui a provoqué deux drapeaux rouges, avec notamment une perte de pression hydraulique dans la matinée qui l'a bloqué au garage pendant deux heures. Le Britannique, sous les yeux de Fernando Alonso, a devancé de six millièmes de seconde la Red Bull Racing de Pierre Gasly (1'17''715). Mais la différence entre les deux pilotes est à mettre en perspective quand on sait que le Français a signé son meilleur tour avec les pneus situés au milieu de la gamme Pirelli, réputés plus lents de six dixièmes de seconde au tour que ceux utilisés par Lando Norris.

Hamilton a travaillé, Bottas longtemps à l'arrêt



Si Lando Norris a provoqué deux des trois drapeaux rouges vus ce mardi à Barcelone, le troisième a été provoqué par... Mercedes ! Alors que Lewis Hamilton a pu effectuer le programme prévu dans la matinée, qui ne s'est matérialisé au chronomètre qu'avec le 12eme temps (1'20''348), son coéquipier a rapidement dû mettre pied à terre. Stoppé net dès son premier tour sorti des stands, le Finlandais a été victime d'un problème de pression d'huile qui a contraint l'écurie allemande à changer intégralement son moteur. Un travail qui a pris plusieurs heures, permettant à Valtteri Bottas de retourner en piste que dans les dix dernières minutes de la session avec un meilleur temps en 1'20''167, 11eme temps de la journée. Une journée qui a surtout permis à Mercedes d'étrenner une version passablement revue de sa W10, avec un nez et un aileron avant revus et corrigés afin de trouver une solution au problème de comportement en virage vus lors des premiers essais. Du côté de Ferrari, comme pour Renault et Mercedes, les deux pilotes titulaires se sont partagé la seule monoplace autorisée en piste. Charles Leclerc a entamé la journée mais a vu son temps en piste limité par des soucis au niveau du refroidissement de son moteur, retrouvant le circuit pour aller chercher le 7eme temps (1'18''651) quand Sebastian Vettel a pris la suite dans l'après-midi avec le quatrième temps (1'17''925) à l'issue de quatre heures de roulage vécus sans grand souci.

Renault n'a pas cherché le chrono, Alfa Romeo et Toro Rosso aux avant-postes



Comme lors de la première semaine d'essais, les écuries n'ont pas toutes le même agenda, les mêmes objectifs et cela peut se ressentir au niveau des temps au tour. A l'image de Mercedes, qui n'a pas cherché la performance, les deux pilotes Renault ont accumulé les kilomètres et les données en vue des premières courses de la saison. En conséquence, Nico Hulkenberg dans la matinée et Daniel Ricciardo dans l'après-midi ne sont pas descendus sous la barre des 1'20'' au tour au volant de la R.S.19 avec, respectivement les 13eme (1'20''348) et 10eme temps (1'20''107). Déjà en vue la semaine passée, Alfa Romeo avec Antonio Giovinazzi et Toro Rosso avec Alexander Albon ont continué à travailler avec le 5eme temps pour l'Italien (1'18''589) et le sixième pour le Thaïlandais (1'18''649), tous deux avec des pneus tendres, s'intercalant dans la hiérarchie entre les deux Ferrari. George Russell, pour sa part, a continué sa découverte de la F1 et le rodage de la FW42 avec le 9eme temps (1'18''769) derrière la Haas de Kevin Magnussen (1'18'651).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.