Décès d'Ayrton Senna : Newey " toujours responsable " à ses yeux

Décès d'Ayrton Senna : Newey " toujours responsable " à ses yeux©PANORAMIC, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 04 novembre 2017 à 22h40

Responsable de la conception de la Williams FW16 dans laquelle Ayrton Senna est mort à Imola en 1994, Adrian Newey a récemment confié que s'il ne se sentait pas coupable, il conserve un sentiment de responsabilité quant à l'accident qui a coûté la vie au Brésilien.

Le 1er mai 1994, sur le circuit d'Imola, Ayrton Senna est décédé au volant de sa Williams FW16. Une monoplace dont un des principaux responsables de la mise au point était, déjà à l'époque, Adrian Newey. L'ingénieur, éminence grise du département technique de Red Bull Racing, est longuement revenu dans son autobiographie sur son ressenti plus de 20 ans après le décès tragique d'un des plus grands pilotes que la F1 a pu connaître : « Je me sentirai toujours responsable de la mort d'Ayrton, mais pas coupable ». Adrian Newey ne veut pas fuir ses responsabilités quant aux défauts de conception de la monoplace. « J'étais l'un des cadres supérieurs au sein d'une équipe qui a conçu une voiture dans laquelle un grand homme s'est tué, ajoute le Britannique. Peu importe si cette colonne de direction a causé l'accident ou non, il est impossible d'échapper au fait que c'était une mauvaise pièce de conception, qui n'aurait jamais dû être autorisée sur la voiture. »

Newey : « J'ai raté l'aérodynamique de la voiture »

Dans cette autobiographie, Adrian Newey s'épanche plus profondément sur ce qu'il pense être à l'origine de l'accident ayant causé la mort d'Ayrton Senna, et va plus loin que les constatations officielles. « Ce pour quoi je ressens le plus de culpabilité, ce n'est pas la possibilité que cette défaillance de la colonne de direction soit la cause de l'accident, car je ne pense pas que ce soit le cas, mais le fait que j'ai raté l'aérodynamique de la voiture, ajoute l'ingénieur. J'ai foiré la transition entre la suspension active [de 1993] et le retour à la passive, et j'ai conçu une voiture qui était aérodynamiquement instable, dans laquelle Ayrton tentait de faire des choses que la voiture n'était pas capable de faire. Qu'il ait eu ou non une crevaison, sa prise de trajectoire intérieure, plus rapide mais plus cahoteuse, dans une voiture aérodynamiquement instable aurait rendu la voiture difficile à contrôler, même pour lui. »

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - Décès d'Ayrton Senna : Newey " toujours responsable " à ses yeux
  • Respect Monsieur! Dommage que d'autres aient refusé toute responsabilité dans l'accident de Jules, honte à la FIA, honte à eux...

  • l'autocritique est une immense qualité que bien peu d'êtres humains sont capables de faire. Bravo MONSIEUR

    En politique AUCUN !

  • chapeau bas Monsieur

  • Ce w.e de grand prix fût un vrai cauchemar avec tous les accidents qui l'ont émaillés: Senna / Ratzenberger / Barichello / Lehto-Lamy / La roue d'Alboreto qui se détache à la sortie des stands et qui blesse 2 mécaniciens de Ferrari et deux de Lotus !!!

  • Ce w.e de grand prix fût un vrai cauchemar avec tous les accidents qui l'ont émaillés: Senna / Ratzenberger / Barichello / Lehto-Lamy