Claire Williams a pensé quitter l'écurie Williams

Claire Williams a pensé quitter l'écurie Williams©Media365
A lire aussi

Benjamin Tichit, publié le mardi 31 juillet 2018 à 12h40

En grande difficulté cette saison, l'écurie Williams vit une véritable crise. La patronne de l'équipe, Claire Williams, a même douté de ses chances de réussir à redresser la barre et a pensé à quitter le navire.

Avec seulement quatre points au compteur et une seule présence dans le Top 10 d'un Grand Prix, Williams vit sa pire saison en Formule 1 depuis 2013. A l'époque, l'équipe avait été reconstruite sous l'impulsion de Pat Symonds. Mais, le Britannique a depuis quitté l'écurie historique. Aujourd'hui Williams possède des monoplaces qui ne sont pas au niveau de la Formule 1 et enchaîne les désillusions de week-end en week-end. La situation est telle que Jacques Villeneuve, consultant chez Canal+, mais surtout champion du monde 1997 avec Williams, a qualifié l'écurie de « morte » avant d'ajouter à Motorsport.com : « Il n'y a pas de gestion. Il y a eu un choix à l'époque (ndlr : en 2013), de mettre soit l'héritière, soit l'héritier. Et ils ont mis Claire au lieu de Jonathan (ndlr : il dirige aujourd'hui la division historique de Williams). C'est une grosse erreur, bien évidemment : regardez où l'équipe est désormais ». Pour l'ancien pilote, les problèmes de l'écurie britannique viennent des choix de Claire Williams, qui a notamment décidé de confier ses deux monoplaces à deux pilotes inexpérimentés (ndlr: Lance Stroll n'avait jamais piloté en F1 avant la saison dernière et sa première année chez Williams. Quant à Sergey Sirotkin, c'est sa première année en Formule 1).

« Je veux impressionner mon père »


Claire Williams est bien consciente de la difficulté actuelle de l'équipe fondée par son père, Frank. Malgré son poste de directrice adjointe, c'est bien elle qui est à l'origine des décisions et qui a la lourde tâche de pérenniser l'écurie indépendante aux niveaux sportif et économique. La fille de Frank Williams a d'ailleurs avoué qu'elle a pensé quitter le navire, lors d'une interview au Sun : « Bien sûr que je pense à m'en aller. Quiconque a une équipe dans cette situation y penserait, mais ce n'est pas parce que je ne veux plus d'ennuis. Je me demande si je suis la bonne personne pour faire ce job. Mais je ne suis pas arrivée au point où, en me regardant dans le miroir, je pense être le problème. (...) J'ai beaucoup à faire et je n'abandonnerai pas. Nous sommes dixièmes. C'est à nous de régler ça. C'est un processus difficile et c'est humiliant. Nous sommes là tous les week-ends, l'esprit de Williams est avec nous et nous continuerons à nous battre ». Si Claire Williams a poursuivi l'aventure alors qu'elle était en plein doute, c'est parce qu'elle ne voulait pas abandonner, mais c'est aussi grâce au soutien de son père. « J'ai eu une grosse discussion avec mon père il y a quelques mois, et il m'a beaucoup plus soutenue que ce que j'aurais pensé, avoue-t-elle au Sun. Je pensais qu'il allait dire « Oh mon dieu, que fais-tu ! », mais non. Il était très philosophe et m'a dit : « Claire, nous avons connu des périodes de merde et nous les avons traversées. Tu dois poursuivre tes efforts ». Je veux l'impressionner car il m'a confié cette tâche. Je ne veux pas mettre mon père dans l'embarras, ni faire tomber son équipe. Ce serait horrible ».

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU