Calendrier : L'Afrique prochainement de retour ?

Calendrier : L'Afrique prochainement de retour ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 18 mai 2019 à 10h45

Alors que Zandvoort va retrouver la Formule 1 en 2020 après 35 ans d'absence, le directeur commercial du promoteur du championnat a confié au Guardian que des discussions sont en cours pour que l'Afrique retrouve une place au calendrier.

Dans sa volonté d'aller dans de nouveaux territoires, la Formule 1 serait-elle prête à renouer avec un continent qu'elle a oublié depuis 1993 ? Dans un entretien accordé au quotidien britannique The Guardian, le directeur commercial de la F1 Sean Bratches n'a pas caché que des discussions ont débuté pour permettre un retour au calendrier de l'Afrique. « Nous avons des courses organisées sur cinq continents et le dernier continent habité où nous n'allons pas est l'Afrique, rappelle ce dernier. Nous avons été approchés par le Maroc et Marrakech pour y organiser un Grand Prix. Le degré d'intérêt pour une telle opportunité est élevé. » Si le Circuit Moulay El Hassan de Marrakech devait être retenu dès 2020, cela mettrait fin à 27 ans d'absence de course de Formule 1 organisée en Afrique, la dernière ayant été disputée sur le circuit sud-africain de Kyalami en 1993.

Des ajouts mais un calendrier toujours à 21 Grands Prix ?

Mais un retour sur ce circuit qui a marqué les esprits n'est pas à l'ordre du jour. « La F1 a couru en Afrique du Sud par le passé, il y a un circuit historique à Kyalami, mais il m'a été dit qu'en raison de considérations politiques, cela a cessé, confirme Sean Bratches. C'est très important pour nous d'avoir une course en Afrique, nous étudions cette possibilité pour le court-terme. » Reste que l'ajout dès la saison prochaine d'une course en Afrique, en plus du retour de Zandvoort et d'un Grand Prix du Vietnam dans les rues d'Hanoi, laisse à penser que le calendrier pourrait dépasser le nombre de 21 courses. Mais, face à certains circuits dont les contrats arrivent à échéance, la taille du calendrier pourrait ne pas bouger. « Nous sommes optimistes concernant l'idée d'un calendrier à nouveau fixé à 21 courses l'an prochain, ajoute le directeur financier de la F1. Je ne pense pas que nous en aurons plus que ça. » Le premier brouillon du calendrier 2020 devrait fuiter d'ici l'été avant une ratification par la FIA d'ici décembre prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.