Alonso : " J'ai commis des erreurs "

Alonso : " J'ai commis des erreurs "©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le mardi 12 février 2019 à 18h55

Fernando Alonso a quitté le monde de la Formule 1 au terme de la saison dernière. Une fin de carrière en demi-teinte dans la discipline-reine du sport automobile, au volant d'une McLaren Honda à la peine chaque week-end. Le champion du monde 2005 et 2006 est revenu sur sa vie dans les paddocks au quotidien italien Corriere della Serra.

A l'issue du Grand Prix d'Abu Dhabi la saison dernière, Fernando Alonso réalisait en compagnie de Lewis Hamilton et Sebastian Vettel un dernier tour de piste, en hommage à une carrière longue de 314 courses. Si nous pensions assister à l'ultime baisser de rideau pour l'Espagnol, Alonso a ouvert la porte à un dernier tour de piste en F1. Au quotidien italien Corriere della Serra, le Taureau des Asturies est revenu sur sa carrière en F1, d'où il en a tiré de multiples joies, mais aussi certains regrets.

Alonso : « Bien sûr que remporter un troisième titre serait ma plus grande joie »

Sur sa carrière, Alonso admet désormais ne pas avoir toujours fait les bons choix : « Je ne regarde pas en arrière. Je me sens très chanceux. Je sais que des pilotes très talentueux n'ont jamais eu l'opportunité de conduire une F1 (...) Cela aurait-il pu être mieux ? Peut-être. Un manque de chance ? Parfois. J'ai couru avec des équipes non compétitives et j'ai commis des erreurs. Par exemple quitter McLaren en 2007 ou penser que Honda pourrait mieux faire face à la concurrence. Mais j'ai couru avec Ferrari ; et Ferrari veut dire le maximum ! »

Interrogé sur un éventuel retour, l'Espagnol laisse la porte ouverte : « J'ai dit au revoir à la F1 (...). Je n'ai pas de projets pour 2020. Mais bien sûr que remporter un troisième titre serait ma plus grande joie. » Un dernier tour de piste n'est donc pas à exclure pour Alonso. Pour cela, il faudra une voiture compétitive pour l'attirer de nouveau dans les paddocks. Car Honda semble avoir laissé un goût amer au Taureau des Asturies.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.