WRC - Corse : Ogier bien devant, Meeke sorti

WRC - Corse : Ogier bien devant, Meeke sorti©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le samedi 07 avril 2018 à 19h40

Alors que Sébastien Ogier caracole toujours en tête du Tour de Corse, Kris Meeke a dit adieu à la deuxième place dans la dernière spéciale du jour, laissant Ott Tänak et Thierry Neuville en lutte.

Lancé dans la deuxième boucle de la journée, avec les trois mêmes spéciales que la matinée, avec plus de 40 secondes d’avance sur la concurrence, Sébastien Ogier ne s’est pas contenté de gérer. Jamais à moins de quatre secondes du meilleur temps sur chaque spéciale sauf la dernière où il a concédé huit secondes à Esapekka Lappi, le champion du monde en titre a maintenu ses rivaux à environ 45 secondes avant les deux dernières spéciales du Tour de Corse, disputées ce dimanche. Ce qui attire le plus l’attention, c’est bien la lutte pour la deuxième place derrière le pilote Ford M-Sport. Longtemps à trois entre Kris Meeke, Ott Tänak et Thierry Neuville, la lutte pour la deuxième place a vu le Britannique de l’écurie Citroën est sorti de la route dans la dernière spéciale de la journée, laissant la porte ouverte à l’Estonien et au Belge. Le pilote Toyota a grappillé petit à petit sur le pilote Hyundai pour entamer la dernière journée avec un dixième de seconde d’avance. Deux dernières spéciales qui s’annoncent haletantes.

(Avec M.W.)

RALLYE - WRC / CORSE

Classement à l’issue de la deuxième journée - Samedi 7 avril 2018

1- Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA-FRA/Ford M-Sport) en 2h53'07"7

2- Ott Tänak-Martin Järveoja (EST-EST/Toyota) à 44"5

3- Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL-BEL/Hyundai) à 44"6

4- Esapekka Lappi-Janne Ferm (FIN-FIN/Toyota) à 54"9

5- Dani Sordo-Carlos Del Barrio (ESP-ESP/Hyundai) à 1'46"7

...

14- Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-FRA/Ford M-Sport) à 20'52"6

Vainqueurs de spéciales

Sébastien Ogier : 3 (ES1, ES2, ES3)

Esapekka Lappi : 3 (ES4, ES8, ES10)

Sébastien Loeb : 3 (ES5, ES6, ES9)

Ott Tänak : 1 (ES7)

Si vous avez manqué le début de la journée...

Ott Tänak (Toyota Yaris) sort de sa boîte. Muet depuis le début de ce rallye de Corse, quatrième manche du Championnat du Monde WRC, le pilote estonien a signé en 11'07"7 le temps scratch de l'ES7, ce samedi en fin de matinée sur les routes de l'Ile de Beauté. Tänak a devancé Sébastien Ogier (Ford Fiesta) de près de trois secondes. Toutefois, au classement général provisoire, le Français conserve nettement la première place. Le quintuple tenant du titre et actuel leader du Championnat du Monde a même profité de cette deuxième place derrière Tänak pour creuser encore davantage l'écart sur le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20), son dauphin sur ce rallye de Corse mais aussi au général, seulement cinquième de l'ES7. Près de 42 secondes séparent désormais les deux rivaux avant le début de l'ES8. A noter que Sébastien Loeb, qui avait dit adieu vendredi à la victoire finale en terminant sa course dans un fossé, a dû cette fois se contenter de la sixième place, après avoir remporté les deux premières spéciales de la journée.

Hors-course mais pas abattu pour autant. La preuve : au lendemain de l'accident qui l'a obligé à renoncer à ses ambitions de victoire finale sur ce rallye de Corse, Sébastien Loeb a démarré la deuxième journée de l'épreuve, samedi, en signant le temps scratch des deux premières spéciales au programme (ES5 et ES6). Le nonuple champion du monde est complètement décramponné au classement, où il accuse plus de 21 minutes de retard sur Sébastien Ogier, mais il semble bien décidé à jouer sa carte à fond jusqu'à la fin de ce rallye. Pour Ogier, il n'est pas question d'uniquement de se consoler (« Maintenant, le but, c'est de se faire plaisir dans la voiture. C'est frustrant mais c'est comme ça, j'essaye juste d'en profiter », avoue Loeb), mais d'aller décrocher sa troisième victoire de la saison après Monte-Carlo et le Mexique, afin de distancer encore davantage son dauphin Thierry Neuville au classement (56 points pour Ogier, 52 pour Neuville). Pour le moment, cela semble bien parti, puisque l'Alsacien, quatrième des deux spéciales remportées par Loeb, continue de faire la course en tête, avec près de quarante secondes sur son rival belge. Le Britannique Kris Meeke, lui, reste en embuscade.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU