WRC - Australie : Et de six pour Ogier !

WRC - Australie : Et de six pour Ogier !©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 18 novembre 2018 à 07h15

Sébastien Ogier a décroché son sixième titre de champion du monde des rallyes ce dimanche à l'occasion de la dernière épreuve, en Australie. Alors que la victoire finale est revenue à Jari-Matti Latvala (Toyota), le pilote français de 34 ans a terminé cinquième et ses rivaux Thierry Neuville et Ott Tänak ont été contraints à l'abandon.

Le titre de champion du monde des rallyes reste en France ! Après les neuf ans de règne de Sébastien Loeb (2004-2012), Sébastien Ogier a pris le relais, et il a ajouté une sixième couronne à son incroyable palmarès ce dimanche ! Le pilote de bientôt 35 ans et son copilote Julien Ingrassia ont été sacrés à l'issue d'une saison éprouvante et une magnifique bataille à trois... qui s'est conclue de façon assez bizarre, puisque les deux rivaux du Français ont abandonné coup sur coup. Alors que Sébastien Ogier (M-Sport), Thierry Neuville (Hyundai) et Ott Tänak (Toyota) se tenaient virtuellement en quelques points à trois spéciales de la fin et que la moindre erreur pouvait coûter très cher, les deux rivaux du Français sont partis à la faute, sur les routes australiennes détrempées. Dans l'ES22, Neuville a heurté un talus et arraché une roue. Dans l'ES23, c'est Tänak qui heurtait un arbre et était contraint à l'abandon lui aussi !


Ogier conduit "comme (s)a grand-mère"


Sébastien Ogier n'en demandait pas tant, et lui qui avait « roulé comme (s)a grand-mère » tout au long de la journée pour ne pas prendre de risques, pouvait savourer et lâcher les chevaux dans la Power Stage pour glaner cinq points supplémentaires, qui n'étaient plus obligatoires puisque le titre était acquis. La victoire dans ce rallye d'Australie est revenue à Jari-Matti Latvala, qui avait pris la tête à l'issue de la 21eme spéciale, après une première erreur de Tänak. Le Finlandais de 33 ans décroche ainsi la 18eme victoire de sa carrière (la première de la saison) et permet à Toyota de décrocher le titre constructeurs pour la première fois depuis 1999 et l'ère Sainz-Auriol.

Ogier était troisième il y a deux mois...


« Quelle saison incroyable ! Ça a été très serré, avec des hauts et des bas. Il n'y a pas si longtemps on se disait que le titre serait dur à remporter mais on n'a jamais baissé les bras. Au final, on le gagne pratiquement dans la dernière spéciale. C'est une émotion très forte ! », a réagi Sébastien Ogier à l'arrivée. Il est vrai que cette sixième couronne a sans été l'une des plus difficiles à aller chercher. Comme l'an passé, le pilote français a remporté assez peu de rallyes (4 : Monte-Carlo, Mexique, Corse, Grande-Bretagne) et ses deux rivaux (3 victoires pour Neuville, 4 pour Tänak) l'ont poussé dans ses retranchements. Après le rallye de Turquie mi-septembre, où il avait terminé dixième, Sébastien Ogier était troisième du championnat, et savait qu'il devrait compter sur les erreurs du Belge et de l'Estonien pour aller chercher un sixième titre, tout en étant très propre de son côté. C'est ce qu'il est parvenu à faire, avec une victoire en Grande-Bretagne, une deuxième place en Catalogne et une cinquième en Australie, pendant que Neuville et Tänak ne parvenaient plus à monter sur un podium lors des trois derniers rallyes !

Et maintenant, retour chez Citroën !


L'expérience et la fiabilité de la Ford Fiesta du Gapençais ont payé. Couronné avec Volkswagen en 2013, 2014, 2015 et 2016, il s'offre un deuxième titre avec M-Sport, aux moyens pourtant plus limités que la concurrence, ce qui rend cette victoire encore plus belle. Et dès l'an prochain, c'est avec une troisième écurie différente qu'Ogier visera un septième titre, puisqu'il va faire son grand retour chez Citroën, avant de sans doute prendre sa retraite fin 2020 (il ne battra donc pas le record de Loeb). Rendez-vous dès le 24 janvier à Monte-Carlo !

RALLYE - WRC / AUSTRALIE
Classement final - Dimanche 18 novembre 2018
1- Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (FIN-FIN/Toyota) en 2h59'52
2- Hayden Paddon-Sebastian Marshall (NZL-GBR/Hyundai) à 32"5
3- Mads Ostberg-Torstein Eriksen (NOR-NOR/Citroën) à 52"2
4- Esapekka Lappi-Janne Ferm (FIN-FIN/Toyota) à 1'02"3
5- Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA-FRA/Ford M-Sport) à 2'30"8
...

Vainqueur de spéciales
Esapekka Lappi : 3 (ES1, ES15, ES21)
Jari-Matti Latvala : 4 (ES2, ES19, ES22, ES23)
Mads Ostberg : 1 (ES3)
Ott Tänak : 8 (ES4, ES8, ES10, ES11, ES12, ES14, ES16, ES17)
Thierry Neuville : 2 (ES5, ES18)
Craig Breen : 1 (ES6)
Sébastien Ogier : 2 (ES7, ES24)
Hayden Paddon : 3 (ES9, ES13, ES20)




Classement final des pilotes :
1- Sébastien Ogier (FRA) : 219 points
2- Thierry Neuville (BEL) : 201
3- Ott Tänak (EST) : 181
4- Jari-Matti Latvala (FIN) : 128
5- Esapekka Lappi (FIN) : 126
...

Classement final des constructeurs :
1- Toyota (JAP) : 368
2- Hyundai (CdS) : 341
3- M-Sport (GBR) : 324
4- Citroën (FRA) : 237

Vos réactions doivent respecter nos CGU.