WRC - Allemagne : Ogier à son tour stoppé par une crevaison, Tänak tout en maîtrise

WRC - Allemagne : Ogier à son tour stoppé par une crevaison, Tänak tout en maîtrise©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 24 août 2019 à 21h49

Comme Thierry Neuville plus tôt dans la journée, Sébastien Ogier a dû faire face à une crevaison qui lui a fait perdre le contact avec le podium. Ott Tänak, de son côté, assure sa première place.

ES15 : Ogier abandonne ses espoirs de podium

Pas à l'aise sur l'asphalte allemand au volant de sa Citroën C3, Sébastien Ogier a terminé la journée de samedi avec une mésaventure. Comme Thierry Neuville, une crevaison a stoppé le Français et lui a fait perdre plus d'une minute et demie sur le secteur chronométré si particulier de Panzerplatte. Un incident qui l'a fait retomber du quatrième au huitième rang, permettant ainsi à Thierry Neuville de remonter dans le Top 5 derrière les trois Toyota et Dani Sordo qui devrait laisser passer son leader dès le début de la dernière journée de compétition au jeu des consignes d'équipe. Devant, Kris Meeke a signé lui-aussi son premier temps scratch du week-end alors qu'Ott Tänak, sur un tracé exigeant et où il est facile d'aller à la faute, a assuré et cédant onze secondes au Britannique, qui distance également Jari-Matti Latvala.

ES14 : Latvala se signale, Neuville repart du bon pied

Après avoir perdu beaucoup de temps, Thierry Neuville ne s'est pas démuni. Auteur du 5eme temps de l'ES14, le Belge a entamé sa remontée vers le Top 5 alors que Jari-Matti Latvala a signé son premier temps scratch depuis le départ du rallye pour se rapprocher de Kris Meeke dans la lutte pour la deuxième place loin derrière Ott Tänak. L'Estonien, qui doit plus gérer son avantage qu'attaquer, s'est contenté du deuxième temps quand Sébastien Ogier a cédé un peu plus de temps aux pilotes Toyota, prêts à signer un triplé ce dimanche à l'issue de la dernière spéciale.

ES13 : Manque de chance pour Neuville, Ogier tombe aussi du podium

Le chiffre 13 s'est avéré être un mauvais présage pour Thierry Neuville. Seul rival d'Ott Tänak sur les routes du rallye d'Allemagne, le Belge a perdu près d'une minute et demie au cours de l'ES13, étant victime d'une crevaison de la roue arrière-droite de sa Hyundai qui a nécessité un arrêt en pleine spéciale pour changer de roue. Avec cet incident, Thierry Neuville recule du deuxième au septième rang du classement général. Mais Sébastien Ogier n'en profite pas, bien au contraire. Alors qu'Ott Tänak a signé son huitième temps scratch, le Français a terminé ce secteur à la sixième place, concédant onze secondes à l'Estonien mais, surtout environ six secondes à Kris Meeke et Jari-Matti Latvala, ce qui permet au Britannique et au Finlandais de doubler le pilote Citroën au général, boutant ce dernier hors du podium pour quelques dixièmes de seconde.

ES12 : Tänak ne lâche rien

Les pilotes ont pris la direction de Baumholder , ce camp miliaire avec blocs de béton au bord de la route et risque de crevaison accrus, mais cela ne change rien : Ott Tänak est toujours en tête après la 12eme spéciale. Même s'il s'est plaint de ses freins, l'Estonien a d'ailleurs remporté cette spéciale, avec six dixièmes d'avance sur son rival Thierry Neuville. Sébastien Ogier tente de suivre le rythme du duo, mais cela s'avère compliqué pour le Gapençais, qui pointe désormais à 34"6 de Tänak et qui n'a que 1"4 d'avance sur Kris Meeke. Rien n'est toutefois joué dans cette Panzerplatte piégeuse, d'autant que c'est la plus longue spéciale du rallye (41,17km) qui s'annonce...

ES11 : Neuville et Tänak dominent toujours

Ce sont eux les plus forts sur ce rallye d'Allemagne 2019, et ils l'ont encore prouvé lors de la dernière spéciale de la matinée, avant de basculer vers le camp militaire. Thierry Neuville a remporté sa quatrième spéciale de l'épreuve, et Ott Tänak est toujours en tête du classement général, avec cinq secondes d'avance sur le Belge à la mi-journée. Les deux hommes étaient satisfaits de leur voiture et attendent désormais Baumholder avec impatience. Idem pour Sébastien Ogier qui, pour une fois, s'est dit heureux de sa spéciale. Mais il compte toujours 30"3 de retard sur le leader estonien au moment de la pause de midi.

ES10 : Trois pilotes dans un mouchoir de poche, mais pas Ogier

C'est Thierry Neuville qui a remporté la 10eme spéciale du rallye d'Allemagne, longue de 14,78km, mais il s'en est fallu de très peu. Le Belge n'a devancé que de deux dixièmes Sordo et Tänak. Il n'y a donc pas de changement en tête du classement. Sébastien Ogier a quant à lui été plus en retrait, avec 4"5 de retard sur Neuville. Mais le Français, qui est toujours devant Meeke au général, attend avec impatience les spéciales de l'après-midi dans le camp militaire, avec des blocs de béton pour obstacles et des risques de crevaison élevés. Tout pourrait se jouer là.

ES9 : Tänak remet les choses au point

L'Estonien n'aura pas laissé le Belge espérer trop longtemps. Sur une route plus propre, il a remporté l'ES9 avec plus de cinq secondes d'avance sur son principal rival. Cinquième de la spéciale après s'être fait une petite frayeur dans un virage, Sébastien Ogier pointe toujours à 25 secondes de Tänak au général. "La voiture est difficile à conduire, on doit tout le temps se battre", regrettait le champion du monde à l'arrivée. Kris Meeke (Toyota) a perdu un peu de temps et est désormais à 3"5 du Français.

ES8 : Sordo gagne sa première spéciale, Neuville se rapproche

Après avoir perdu une minute lors de la dernière spéciale de vendredi, Dani Sordo (Hyundai) tente de rattraper le temps perdu. Le pilote espagnol a remporté sa première spéciale du rallye samedi matin, avec trois secondes d'avance sur Teemu Suninen (M-Sport Ford) et sur son coéquipier Thierry Neuville. Grâce à cette belle performance, le Belge revient à 1"5 du leader Ott Tänak, seulement quatrième de cette spéciale où la poussière a gêné les pilotes. Sébastien Ogier reste à plus de vingt secondes du leader.

(Avec A.S.)

 RALLYE - WRC / ALLEMAGNE
Classement à l'issue de l'ES15 (sur 19) - Samedi 24 août 2019
1- Ott Tänak-Martin Järveoja (EST-EST/Toyota) en 2h27'21''9
2- Kris Meeke-Sebastian Marshall (GBR-GBR/Toyota) à 32''4
3- Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (FIN-FIN/Toyota) à 41''8
4- Dani Sordo-Carlos del Barrio (ESP-ESP/Hyundai) à 1'10''8
5- Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL-BEL/Hyundai) à 1'35''2
...
8- Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA-FRA/Citroën) à 2'08''7
...

Vainqueurs de spéciales
Tänak : 8 (ES1, ES3, ES4, ES6, ES7, ES9, ES12, ES13)
Neuville : 4 (ES2, ES5, ES10, ES11)
Sordo : 1 (ES8)
Latvala : 1 (ES14)
Meeke : 1 (ES15)

>>> Le résumé de jeudi
>>> Le résumé de vendredi

Vos réactions doivent respecter nos CGU.