Valentino Rossi, bredouille depuis 2009

Valentino Rossi, bredouille depuis 2009©Media365
A lire aussi

Loic Bailles, publié le mardi 05 septembre 2017 à 12h53

Comme presque chaque fin de saison, la question se pose : Rossi a-t-il disputé la saison de trop ? Avec la blessure au tibia-péroné de l'Italien qui l'écarte de la course au titre, l'interrogation est davantage légitime.

Le plus charismatique des pilotes du Championnat de MotoGP est encore une fois écarté de la course au titre, après sa blessure au tibia-péroné. C'est la deuxième fois de la saison que Valentino Rossi se blesse à l'entraînement, la première en motocross, cette fois-ci en enduro. Si The Doctor a pris autant de risques à l'entraînement, avec une certaine obligation de ne jamais se relâcher, c'est pour lutter face à de jeunes pilotes "toujours plus rapides." Le vétéran du paddock révélait que la course "n'a plus rien à voir comparé à il y a 20 ans, à commencer par le physique. J'apprenais des anciens pilotes quand j'étais jeune, aujourd'hui c'est le contraire", a-t-il révélé. Mais à vouloir suivre son coéquipier chez Yamaha, Maverick Vinales, Valentino Rossi perd des plumes dans la bataille.
Un pilote qui bat les records
L'enfant prodige de Tavullia a grandement participé à la popularité du Championnat et comme Giacomo Agostini avant lui, Valentino Rossi est devenu une légende vivante. Les moins de 20 ans n'étaient pas encore nés que le numéro 46 remportait déjà un titre de champion du monde. Avec 76 victoires et 50 poles en MotoGP, l'Italien repousse chaque saison le record de longévité. Il peut également se targuer d'être le plus vieux pilote à avoir décroché un titre de champion, à 30 ans et 249 jours. Un titre après lequel il court depuis 2009, un exploit difficilement réalisable à 38 ans.
Une lutte finale sans Rossi
Avec cette nouvelle blessure, le pilote Yamaha manquera la grand-messe de Misano devant un public acquis à sa cause alors que le leader actuel est aussi un Italien, Andrea Dovizioso (Ducati), qui compte pour l'instant 26 points d'avance sur son aîné. Alors qu'il reste six courses à disputer, cinq pilotes devaient s'expliquer pour la couronne mondiale. Ils seront désormais plus que quatre. Le nonuple champion du monde (sept fois en MotoGP/500cc, une fois en 250cc et une autre en 125cc) semble de plus en plus s'éloigner de cette dixième couronne qu'il convoite tant. "Vale" reste sur trois saisons à la place de dauphin, à cinq points du leader en 2015. "Vous devez vous montrer intelligent face aux jeunes, être plus stratégique. Maintenant, vous devez être la poignée de gaz grande ouverte du début jusqu'à la fin. C'est donc plus physique", a confié le champion italien. Mais tant que The Doctor restera jeune dans sa tête, le paddock pourra compter sur sa présence.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU