Rallye - WRC - Sardaigne : Tänak s'est écroulé dans la dernière spéciale mais devient leader du championnat du monde

Rallye - WRC - Sardaigne : Tänak s'est écroulé dans la dernière spéciale mais devient leader du championnat du monde©Media365

Marie Mahé, publié le dimanche 16 juin 2019 à 13h30

En tête jusqu'à l'ES19, l'Estonien Ott Tänak s'est totalement écroulé dans la dernière spéciale de ce dimanche. Le rallye de Sardaigne en Italie a finalement été remporté par l'Espagnol Dani Sordo tandis que Tänak devient leader du championnat du monde, au détriment du Français Sébastien Ogier.

On le pensait invincible, il n'en a finalement rien été. Ce dimanche, alors qu'il ne lui restait plus qu'une seule spéciale pour valider un succès qui lui tendait les bras, dans ce rallye WRC de Sardaigne en Italie, Ott Tänak, après avoir longtemps dominé l'épreuve, s'est finalement totalement écroulé, suite à des problèmes mécaniques subis sur sa Toyota. Cette ES19, longue de 6,89 kilomètres entre Sassari et Argentiera, est finalement revenue dans l'escarcelle d'Andreas Mikkelsen, qui réalise le carton plein sur cette dernière journée. La victoire finale revient à Dani Sordo, qui s'était fait subtiliser le leadership par Tänak, samedi. Mais après cette dernière spéciale complètement ratée, ses 26''7 ont donc totalement fondu.

Ogier perd la tête du championnat du monde

L'Estonien a même fini très loin dans cette spéciale et prend la cinquième place finale de ce rallye, devant Thierry Neuville. Sordo, quant à lui, signe sa première victoire de la saison, la deuxième de sa carrière après le rallye d'Allemagne en 2013. L'Espagnol devance Teemu Suninen (+13''7) et Andreas Mikkelsen (+32''6). De son côté, complètement hors du coup depuis son accident survenu vendredi, Sébastien Ogier a poursuivi l'épreuve. Le Français, champion du monde en titre, a même réussi à terminer deuxième de cette dernière spéciale. Cela lui a permis de marquer quatre points précieux Power Stage au classement du championnat du monde, même s'il finit à 1h22'58''7 de Sordo. Au classement, il cède toutefois sa place de leader à Tänak, qui n'aura donc pas tout perdu. Malgré tout, seuls huit points séparent les deux hommes.

RALLYE - WRC / SARDAIGNE
Classement final - Dimanche 16 juin 2019
1- Dani Sordo-Carlos Del Barrio (ESP-ESP/Hyundai) en 3h32'27''2
2- Teemu Suninen-Marko Salminen (FIN-FIN/M-Sport Ford) à 13''7
3- Andreas Mikkelsen-Anders Jaeger (NOR-NOR/Hyundai) à 32''6
4- Elfyn Evans-Scott Martin (GBR-GBR/M-Sport Ford) à 33''5
5- Ott Tänak-Martin Järveöja (EST-EST/Toyota) à 1'30''1
...
40-Sébastien Ogier-Julian Ingrassia (FRA-FRA/Citroën) à 1h22'58''5
...

Vainqueurs de spéciales*
Ogier : 1 (ES1)
Suninen : 3 (ES2, ES3, ES6)
Latvala : 1 (ES4)
Lappi : 1 (ES5)
Sordo : 1 (ES8)
Mikkelsen : 5 (ES9, ES16, ES17, ES18, ES19)
Tänak : 6 (ES10, ES11, ES12, ES13, ES14, ES15)

*L'ES7 a été annulée

Si vous avez manqué le début de la journée...
On prend les mêmes et on recommence. Alors qu'Ott Tänak, leader incontesté, a outrageusement dominé la journée de samedi sur le rallye WRC de Sardaigne en Italie, voilà que le pilote Toyota n'avait pas l'intention de relâcher la pression, ni de changer ses habitudes, dès l'entame de la journée de dimanche. L'ES16, longue de 14,06 kilomètres à Cala Flumini, a été remportée par Andreas Mikkelsen, mais elle n'a pas empêché l'Estonien, qui a attaqué d'entrée avant de finir troisième (derrière Mikkelsen et Evans), d'accentuer son avance en tête du classement général de l'épreuve sur son premier poursuivant, à savoir Dani Sordo (31''2 après l'ES16 contre 25''9 samedi soir). L'ES17, longue de 6,89 kilomètres entre Sassari et Argentiera et dominée par Mikkelsen, a conforté le pilote Toyota, qui n'a pourtant pris que la huitième place de cette spéciale (+9''1) mais qui a gardé une bonne marge sur l'Espagnol, sixième et qui a grignoté trois petites secondes. Toutefois, 28''7 séparaient alors encore les deux hommes.

Ogier navigue dans les profondeurs du classement

Une victoire finale qui se rapproche décidément de plus en plus pour l'Estonien puisqu'après l'ES18, longue de 14,06 kilomètres à Cala Flumini et encore remportée par Mikkelsen (devant Evans et Sordo), il comptait encore 26 secondes d'avance sur son premier poursuivant (26''7), à une spéciale de la fin, après avoir terminé à 5''4, lors de cette ES18. Sauf accident, la victoire finale pourrait donc difficilement échapper à Tänak. Toujours troisième, le Finlandais Teemu Suninen, sur M-Sport Ford, pointe à 49''0 (48''6 après l'ES16, 42''6 après l'ES17) du leader du jour. Enfin, Mikkelsen et Elfyn Evans complètent le Top 5, mais à plus d'une minute de la tête. De son côté, Thierry Neuville, troisième du championnat du monde, n'est que sixième. Enfin, le Français Sébastien Ogier, hors course pour la victoire finale après un accident survenu ce vendredi, reste à très bonne distance, à plus d'une heure (1h23'39''1).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.