Rallye d'Argentine : Tänak écrase la concurrence

Rallye d'Argentine : Tänak écrase la concurrence©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 28 avril 2018 à 21h51

Depuis la première spéciale de ce rallye d'Argentine, cinquième manche du Championnat du monde WRC, il y a Ott Tänak et les autres. Au volant de sa Toyota Yaris WRC, le pilote estonien actuellement troisième du classement général livre pour le moment un véritable récital.

Sur les quinze premières spéciales au programme vendredi et samedi, Tänak a ainsi signé dix temps scratch. Lors de la première journée, l'Estonien avait déjà mis la barre très haut en remportant cinq des huit spéciales au programme. Il a récidivé samedi lors de la deuxième journée, avec une performance quasi identique (cinq spéciales sur huit) pour s'envoler en tête du classement général. Le héros de cette étape argentine possède désormais 46,5 secondes d'avance sur son dauphin Thierry Neuville, quand le Belge n'accusait encore qu'à peine plus de vingt secondes de retard avant d'entamer cette deuxième journée.

Ogier décroché

A trois spéciales du baisser de rideau sur ce rallye d'Argentine, Tänak, sauf incident, a donc déjà pratiquement course gagnée, lui qui n'est toujours pas monté sur la plus haute marche cette saison. Auteur du temps scratch de la dernière spéciale du jour, l'ES15, Dani Sordo s'accroche à la troisième place du podium, juste devant Sébastien Ogier. Longtemps cinquième, le quintuple champion du monde en titre a profité de la crevaison de Kris Meeke pour s'installer à la quatrième place, mais loin derrière Tänak. La faute essentiellement à cette ES11 qui avait vu l'Alsacien passer complètement au travers dans le brouillard. En quarante kilomètres, Ogier avait concédé cinquante secondes au leader, perdant ainsi tout espoir de décrocher sa quatrième victoire de la saison.

Si vous avez raté la première journée...

Il n’y en a eu que pour lui ce vendredi sur les routes du rallye d’Argentine. Parfaitement à l’aise au volant de sa Toyota Yaris WRC, Ott Tänak a fait parler le chronomètre sur cinq des sept spéciales que les concurrents de la cinquième manche du championnat du monde des rallyes ont disputé ce vendredi. Si Sébastien Ogier avait lancé la journée avec une victoire dans l’ES2, l’Estonien a entamé dès l’ES3 sa remontée avant de profiter d’un coup de mou de ses rivaux dans l’ES5, remportée par la Hyundai de Dani Sordo, pour prendre la tête du classement général.

Meeke ne peut que suivre, Ogier se met en embuscade

Dès lors, ça a été un cavalier seul du pilote Toyota Gazoo Racing, qui a repris presque neuf secondes à la concurrence et notamment Kris Meeke dans l’ES6 pour voir son avance dépasser les dix secondes sur le pilote Citroën. Ce dernier est le meilleur résistant face à un Ott Tänak euphorique et qui, à l’issue de cette journée de vendredi, première vraie journée du rallye après une spéciale spectacle jeudi pour lancer l’épreuve. C’est avec presque 23 secondes de retard que le Britannique va entamer la journée de samedi, avec un duo Hyundai composé de Thierry Neuville et Dani Sordo tout proche et un Sébastien Ogier qui n’a pas été dans la surenchère ce vendredi et, avec une cinquième place alors que le plus dur reste à venir, qui laisse augurer du meilleur pour le champion du monde en titre.

(Avec M.A et M.W)

RALLYE - WRC / ARGENTINE

Classement après l'ES15 - Samedi 28 avril 2018

1- Ott Tänak-Martin Järveoja (EST-EST/Toyota) en 1h30’28’’6

2- Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL-BEL/Hyundai) à 46’’5

3- Dani Sordo-Carlos Del Barrio (ESP-ESP/Hyundai) à 1'08’’2

4- Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA-FRA/Ford M-Sport) à 1'59''

5- Andreas Mikkelsen-Anders Jaeger (NOR-NOR/Hyundai) à 2'13''8

...

Vainqueurs de spéciales

Thierry Neuville : 2 (ES1, ES12)

Sébastien Ogier : 1 (ES2)

Ott Tänak : 10 (ES3, ES4, ES6, ES7, ES8, ES9, ES10, ES11, ES13, ES14)

Dani Sordo : 2 (ES5, ES15)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.