Les Français n'ont pas brillé au guidon de leur nouvelle moto

Les Français n'ont pas brillé au guidon de leur nouvelle moto©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 20 novembre 2018 à 18h50

Johann Zarco et Fabio Quartararo, les deux pilotes français qui évolueront en MotoGP en 2019, ont participé à leur première séance d'essais libres au guidon de leur nouvelle moto, mais n'ont pas réussi de très bons temps.

Deux jours après la fin de la saison 2018 de MotoGP, la saison 2019 est déjà dans toutes les têtes, et les pilotes de la catégorie-reine participaient ce mardi à la traditionnelle première journée d'essais libres en vue de la saison prochaine, à Valence en Espagne. Et lors d'une journée grandement perturbée par la pluie, les deux Français de la catégorie-reine n'ont pas brillé. Johann Zarco, qui a terminé sixième du championnat du monde (trois podiums) sur sa Yamaha, roulera en 2019 pour KTM, et il a signé le 17eme temps sur sa nouvelle moto orange, à 1"419 de Maverick Viñales (Yamaha), meilleur chrono de la journée devant le champion du monde Marc Marquez. L'autre Français, Fabio Quartararo, qui vient de terminer dixième du championnat du monde de Moto2 (une victoire, une deuxième place), a signé au sein de l'équipe Yamaha-Petronas pour 2019 et a réussi le 23eme temps ce mardi, à 2"434 de Viñales. Une deuxième journée d'essais se déroulera ce mercredi.



Zarco mitigé après sa première journée sur la KTM


A l'issue de la journée, Johann Zarco n'a pas caché un peu de déception face à une adaptation à la KTM qui demande du temps et du travail. « Le sentiment est un peu mauvais car les temps au tour ne sont pas venus rapidement. On a dû changer beaucoup de choses sur la moto juste pour trouver un réglage de base, a confié à la presse le pilote tricolore. Ce n'est pas dramatique car ce n'est que le premier jour, c'est vraiment quelque chose de différent au niveau de l'esprit de la moto par rapport à ce que j'ai connu ces deux dernières saisons en MotoGP. Une fois qu'on aura commencé à trouver une bonne base de travail, on verra immédiatement le meilleur niveau de la moto si, je l'espère, on a des conditions de piste sèche demain (mercredi). » Une journée qui s'est conclue sous la pluie, qui a stoppé le travail de tous les pilotes et qui a frustré Johann Zarco. « On a été un peu malchanceux avec l'arrivée de la pluie car nous n'avons pas utilisé les nouveaux pneus pour essayer d'aller vite et on était en bonne voie pour avoir au moins une meilleur position aujourd'hui (mardi), mais on n'en a pas eu le temps donc le sentiment reste mitigé », a confié le nouveau fer de lance de KTM en Grands Prix. La journée de mercredi permettra de continuer le travail et l'apprentissage de cette nouvelle monture.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.