Le rallye d'Australie annulé !

Le rallye d'Australie annulé !©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 12 novembre 2019 à 15h48

En raison des incendies de forêt qui font rage dans l'est de l'Australie, les organisateurs ont décidé d'annuler le rallye WRC prévu ce week-end. Dans un premier temps, ils avaient décidé de réduire le parcours, mais cela ne s'est finalement pas avéré possible.

Ott Tänak n'aura pas l'occasion d'étrenner son titre de champion du monde au volant de sa Toyota ! Sacré fin octobre en Catalogne et transféré chez Hyundai en 2020, le pilote estonien ne prendra pas part au dernier rallye de la saison en Australie... car il n'aura pas lieu ! Les organisateurs ont en effet annoncé ce mardi que l'épreuve était annulée, en raison des incendies de forêt qui font rage dans la région où se déroule le rallye, sur la côte est du pays (entre Brisbane et Sydney). « Il n'est pas judicieux d'organiser le rallye compte tenu de l'intérêt supérieur représenté par la sécurité de toutes les personnes impliquées dans l'épreuve et, bien entendu, de toute la communauté plus largement. Nos pensées vont à la population de Nouvelle-Galles du Sud, et notamment aux personnes ayant perdu des êtres chers, leur travail et leur foyer suite aux incendies dans le nord de l'État. Nous remercions toute la communauté du rallye pour son soutien et sa compréhension », a réagi Andrew Papadopoulos, le président du rallye d'Australie.

Hyundai sacré champion du monde des constructeurs

Lundi, les organisateurs avaient dévoilé un parcours réduit des deux tiers (de 324,53 à 94,37km, avec des spéciales de 2,4 à 8,75 km), afin de permettre tout de même aux pilotes de pouvoir disputer la dernière épreuve de la saison. Le titre constructeurs était d'ailleurs toujours en jeu, et seulement un tiers des points aurait été distribué ce week-end, suite à la réduction du parcours. Cette solution n'a finalement pas été retenue, le rallye n'aura pas lieu, et Hyundai, qui comptait 18 points sur Toyota après la Catalogne, est donc sacré champion du monde des constructeurs pour la première fois de son histoire. Les pilotes sont désormais en vacances

Vos réactions doivent respecter nos CGU.