Le Mans ? Ogier ne dit pas non

Le Mans ? Ogier ne dit pas non©Media365

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 29 décembre 2017 à 17h05

Engagé en 2018 avec M-Sport et Ford en WRC, Sébastien Ogier ne cache pas son intérêt pour les 24 Heures du Mans à l'avenir, entre autres...

Passé pas loin de prendre sa retraite du championnat du monde des rallyes, Sébastien Ogier a finalement décidé de rempiler en 2018 avec l'écurie anglaise M-Sport. Cette dernière, dans la foulée de la confirmation de l'engagement du Français, a vu la marque américaine Ford s'engager plus avant à ses côtés et s'est officiellement inscrite comme constructeur aux côtés de Citroën, Toyota et Hyundai. Mais cet engagement n'empêche pas le Français d'avoir un œil sur toutes les disciplines du sport automobile, surtout en pensant à son après-carrière : « Quand je vais arrêter le WRC, j'essaierai quelque chose d'autre, c'est certain ». Et, parmi les idées qui lui trottent dans la tête, l'endurance occupe une place à part. « Je veux faire Le Mans un jour, c'est clairement quelque chose que je veux faire, assure celui qui a succédé à Sébastien Loeb au palmarès du WRC. Mais il pourrait aussi y avoir d'autres choses. » Ogier : « Actuellement, je me concentre sur le WRC » Après avoir goûté à la Porsche SuperCup il y a quelques années, mais également au Grand Tourisme et, l'été dernier, à la F1 grâce à un essai organisé par son principal partenaire, le groupe de boissons énergisantes Red Bull, Sébastien Ogier veut toutefois se focaliser à court-terme sur le rallye et la défense de son titre mondial. « Actuellement, je me concentre sur le WRC car c'est déjà un championnat intense, et je veux aussi passer du temps chez moi et prendre également soin de ma famille », assure le Gapençais qui profite des dispositions de son contrat pour limiter son engagement dans des activités promotionnelles hors-rallyes. S'il a effectivement songé à se retirer sur son quatrième titre mondial face à l'incertitude de sa situation contractuelle, Sébastien Ogier ne s'inquiète pas pour son après-carrière. « Je suis certain que je trouverai une autre option, car rester à la maison quand on a 33 ans... C'est un peu trop tôt, je crois, s'amuse le pilote tricolore. Je m'ennuierais très rapidement. Je suis sûr qu'il y aura d'autres types de course pour moi. »

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.