Dakar : Une édition 2019 dans un seul pays et avec beaucoup de sable

Dakar : Une édition 2019 dans un seul pays et avec beaucoup de sable©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le dimanche 06 janvier 2019 à 11h30

Un seul pays et beaucoup de sable, pour ne pas dire énormément de sable. Voilà ce qu'il faut retenir de ce Dakar 2019 dont le parcours a été dévoilé ce mardi à Paris, à un mois et demi du Grand départ, depuis Lima le 7 janvier prochain.

Pour la première fois de son histoire, ce Dakar délocalisé loin de l'Afrique depuis 2007 mais qui pourrait y faire son grand retour en 2020 se déroulera dans un seul pays, en l'occurrence le Pérou sur un tracé proposant au total 5 541 km pour les motos et les quads et 5 603 pour les voitures (les camions effectueront 5 601 km). Qui dit Pérou dit un grand nombre de dunes au programme. C'est même rien de le dire, puisque cette 41eme édition du rallye le plus difficile au monde comptera 70% de dunes, soit plus que jamais, y compris lors des dernières éditions, qui avaient vu les concurrents passer par le Pérou, mais aussi l'Argentine, la Bolivie, le Paraguay ou encore le Chili. Mardi, lors de la présentation du parcours, le directeur de la course Etienne Lavigne a même parlé d'un rallye cent pour cent sable, prévenant au passage que "l'environnement sera très technique". "On plonge au coeur de l'ADN du Dakar, a poursuivi Lavigne. A l'origine, la mythologie du Dakar, c'est le Sahara, ses dunes, ses grands cordons de sable... Là, on est au coeur du sujet. (...) La géographie péruvienne, c'est une grande plaine côtière coincée entre le Pacifique et la Cordillère. Ça promet dix jours extrêmement exigeants pour tous les concurrents car ce sera plus court, plus dur. Plus exigeant aussi puisqu'il y a moins de temps pour faire la différence."

Lavigne : "Les grands ténors de la discipline sont tous là"

Et sachant que les dunes péruviennes avaient provoqué en 2018 plus de quarante abandons sur les 72 premières heures de course, il faut encore s'attendre en janvier prochain à ce que les concurrents laissent des plumes dans le sable du Pérou et ces dix étapes pour 3 000 km de spéciales au total. Et peut-être pas des moindres, dans la mesure où ce Dakar 2019 présentera un plateau extrêmement riche, avec la participation des tous meilleurs. Le recordman absolu de victoires dans l'épreuve Stéphane Peterhansel (13, dont 7 en auto), le nonuple champion du monde des rallyes Sébastien Loeb, toujours en quête de son premier succès sur le Dakar, Carlos Sainz, vainqueur de la dernière édition, ou encore Nasser Al-Attiyah, son dauphin en 2018, Giniel De Villiers, Nani Roma et Cyril Despres seront notamment de la partie entre 6 et le 17 janvier prochain. Les femmes seront également à l'honneur, avec 17 inscrites sur les 334 véhicules engagés, soit la plus grande participation féminine depuis dix ans. "Les grands ténors de la discipline sont tous là, ceux qui ont fait l'histoire et la réputation du Dakar, se félicite Lavigne. Ils apportent une compétition encore plus relevée, encore plus exigeante. Plus il y a de monde, plus c'est fort en termes de compétition et d'incertitude. Ils ont tous des points forts, des points faibles qu'ils vont devoir gérer, qu'ils vont devoir appréhender. Sur dix jours ramassés comme ça, en terme de kilomètres, où il faudra faire rapidement la différence, il y beaucoup de prétendants légitimes à la victoire." On en salive à l'avance. La bouche bien fermée pour ne pas avaler de sable néanmoins.

Les dix étapes de ce Dakar 2019
6 janvier : Cérémonie à Lima
7 janvier : Étape 1 - Lima-Pisco (331 km, 84 km de spéciales)
8 janvier : Étape 2 - Pisco-San Juan de Marcona (554 km, dont 442 km de spéciales)
9 janvier : Étape 3 - San Juan de Marcona-Arequipa (799 km, dont 331 km de spéciales)
10 janvier : Étape 4 (Marathon) - Arequipa-Moquegua (511 km, dont 352 km de spéciales pour motos et quads) et Arequipa-Tacna (664 km, dont 352 km de spéciales pour autos, SxS et camions)
11 janvier : Étape 5 (Marathon) - Moquegua-Arequipa (776 km, dont 345 km de spéciales pour motos et quads) et Tacna-Arequipa (714 km, dont 452 km de spéciales pour autos, SxS et camions)
12 janvier : Journée de repos à Arequipa
13 janvier : Étape 6 - Arequipa-San Juan de Marcona (839 km, dont 317 km de spéciales pour motos et quads, 810 km dont 291 km de spéciales pour autos, SxS et camions)
14 janvier : Étape 7 - San Juan de Marcona-San Juan de Marcona (387 km, dont 323 km de spéciales)
15 janvier : Étape 8 - San Juan de Marcona-Pisco (576 km, dont 361 km de spéciales)
16 janvier : Étape 9 - Pisco-Pisco (410 km, dont 313 km de spéciales pour motos/quads, 408 km pour autos/SxS, 311 km pour camions)
17 janvier (arrivée) : Étape 10 - Pisco-Lima (358 km, dont 112 km de spéciales)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.