Dakar 2018 - Peterhansel : " On peut perdre la course dès le début au Pérou "

Dakar 2018 - Peterhansel : " On peut perdre la course dès le début au Pérou "©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le mercredi 22 novembre 2017 à 16h31

Alors que le parcours du Dakar 2018 a été dévoilé ce mercredi par Etienne Lavigne, Stéphane Peterhansel, double tenant du titre de l'épreuve avec Peugeot, s'est confié à l'AFP et pense que cette édition devrait être particulièrement sélective.

En 2018, le Dakar fêtera ses 40 ans. Double tenant du titre de l'épreuve avec Peugeot, Stéphane Peterhansel compte bien être encore de la fête. Le pilote français estime que ce parcours devrait être particulièrement sélectif et devrait donc occasionner quelques dégâts. Pour autant, le natif d'Échenoz-la-Méline se réjouit du tracé, qui passera par le Pérou pour la première fois depuis 2013, comme il l'a confié à l'AFP : "Pour moi, le Pérou est le pays qui se rapproche le plus de l'Afrique, avec beaucoup de dunes, des grands espaces hors-piste. Ce mix entre Pérou, Bolivie et Argentine va probablement être l'un des plus beaux parcours en Amérique du Sud. Il y aura des spéciales longues, dures."
Peterhansel : « Il va falloir sortir du Pérou bien placé »
Le sportif de 52 ans a également analysé les moments-clés qui devraient avoir lieu lors de cette édition : "Il va falloir sortir du Pérou bien placé. Avec tous ces franchissements de dunes, il faut essayer de s'enliser le moins possible. Autant c'est intéressant de conduire dans les dunes, autant on peut y laisser beaucoup de minutes, voire des heures. On peut perdre la course dès le début au Pérou. Sur l'Argentine, il y a encore des étapes avec de gros morceaux, beaucoup de kilométrage dans des endroits dans lesquels on est déjà passé et qui sont compliqués en navigation. La course ne sera pas jouée avant la ligne d'arrivée."
Peterhansel : « Sébastien (Loeb) a progressé d'année en année »
Cette année encore, Stéphane Peterhansel devrait être en concurrence avec Sébastien Loeb, son coéquipier. Le premier nommé ne tarit pas d'éloges sur le nonuple champion du monde en rallyes WRC : "Sébastien a progressé d'année en année. Il est hyper rapide, il est malin. Il connaît la compétition, en général, sur le bout des doigts. L'année dernière, ça n'avait pas été facile de le battre. Cette année, ce sera probablement encore moins facile." Le Français est lucide et sait que la concurrence peut aussi venir d'ailleurs : "Mais il n'y aura pas que lui. Dans l'équipe, il y aura aussi Cyril Despres qui progresse à grands pas, et Carlos Sainz. Il y a aussi de la concurrence pas mal dans les autres équipes."

 
0 commentaire - Dakar 2018 - Peterhansel : " On peut perdre la course dès le début au Pérou "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]