500 Miles d'Indianapolis : Victoire magistrale pour Simon Pagenaud !

500 Miles d'Indianapolis : Victoire magistrale pour Simon Pagenaud !©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 26 mai 2019 à 22h04

Parti de la pole position et leader d'une majorité de tours, Simon Pagenaud s'est offert pour la première fois de sa carrière les 500 Miles d'Indianapolis.



Le sport automobile français attendait ça depuis 99 ans, Simon Pagenaud a mis fin à l'attente. Une semaine après avoir signé la pole position avec la manière, le natif de Montmorillon a mené l'essentiel des 500 Miles d'Indianapolis pour aller chercher sa première victoire dans l'un des trois mythes du sport automobile au terme d'un duel haletant avec Alexander Rossi, vainqueur sur le « Brickyard » en 2016. Dès le départ, le pilote du Team Penske a contenu la charge d'Ed Carpenter, spécialiste des courses sur ovale, et de son coéquipier Will Power, tenant du titre. Mis à part les arrêts au stand, Simon Pagenaud a mené la course jusqu'au 151eme tour, quand il a volontairement laissé passer son coéquipier Josef Newgarden, légèrement décalé en stratégie. Une décision mûrement réfléchie pour allonger son avant-dernier relais en économisant du carburant dans l'aspiration.

Bourdais dans le coup jusqu'au crash

Une position qu'il a pu tranquillement tenir jusqu'au 168eme des 200 tours de course quand, après avoir repris le commandement, il a effectué son dernier passage par la voie des stands. A 23 tours de l'arrivée, la tension est montée d'un cran quand Alexander Rossi, passablement énervé après avoir été retenu par un retardataire puis un souci de ravitaillement lors de son dernier arrêt, a pris le commandement. Quelques secondes après ce dépassement, le principal accident de cette 103eme édition des 500 miles d'Indianapolis a contraint la direction de course à sortir le drapeau rouge. Un accident dont un des responsables n'est personne d'autre que Sébastien Bourdais. Le Manceau, alors dans le coup pour finir dans le Top 5, n'a pas vu Graham Rahal arriver à sa hauteur et n'a pas pu éviter le contact et la sortie de piste.


Rossi a tout tenté, Pagenaud a tout maîtrisé

Après près d'une demi-heure d'interruption, les monoplaces ont pu reprendre la piste et la relance a été confirmée à onze tours du drapeau à damiers. Revenu de nulle part, le vainqueur 2017, le Japonais Takuma Sato, est venu se joindre à la bataille pour la victoire. Mais cette dernière s'est rapidement résumée à un duel entre Simon Pagenaud et Alexander Rossi. Le Poitevin a rapidement repris le commandement pour ensuite fermer la porte à l'Américain, ancien pilote de l'écurie Manor en Formule 1 mais ce dernier, à trois tours de la fin, a trouvé l'ouverture et entraperçu une deuxième victoire dans un des trois monuments du sport automobile. Néanmoins, la Dallara motorisée par Chevrolet de Simon Pagenaud avait un potentiel supérieur et, au moment d'entamer le dernier tour, le Français a réussi un dépassement décisif pour aller chercher une victoire qui ne souffre d'aucune contestation, lui qui a mené 116 des 200 tours. Le pilote Penske succède ainsi à Gaston Chevrolet, dernière victoire considérée comme Française aux 500 Miles, lui qui s'était imposé dans l'Indiana en 1920. Un succès qui marquera l'histoire du sport automobile français, sans aucun doute.


INDYCAR / 500 MILES D'INDIANAPOLIS
Classement final - 200 tours (804,672km) - Dimanche 26 mai 2019
1- Simon Pagenaud (FRA/Penske-Chevrolet) en 2h50'39''2797
2- Alexander Rossi (USA/Andretti Autosport-Honda) à 0''2086
3- Takuma Sato (JAP/Rahal Letterman Lanigan Racing-Honda) à 0''3413
4- Josef Newgarden (USA/Penske-Chevrolet) à 0''8979
5- Will Power (AUS/Penske-Chevrolet) à 1''6173
...
30-Sébastien Bourdais (FRA/Dale Coyne Racing with Vasser-Sullivan) à 11 tours
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.