500 miles d'Indianapolis : La victoire pour Sato, le respect pour Alonso

500 miles d'Indianapolis : La victoire pour Sato, le respect pour Alonso©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 28 mai 2017 à 22h25

Takuma Sato s'est imposé dans les 500 Miles d'Indianapolis, course marquée par la performance de Fernando Alonso, trahi par sa mécanique.

C'est un pilote passé par la F1, un pilote engagé par l'écurie Andretti Autosport qui a remporté la 101eme édition des 500 Miles d'Indianapolis... mais ce n'est pas Fernando Alonso. A l'issue de près de quatre heures d'une course indécise, échevelée, voire parfois effrayante, c'est Takuma Sato qui a devancé la meute pour s'adjuger l'épreuve reine du championnat IndyCar pour la première fois de sa carrière. La course s'est jouée dans un dernier relais de 17 tours, consécutif à un crash collectif qui a mis hors course James Davison, le remplaçant de Sébastien Bourdais, James Hinchcliffe, auteur la pole position en 2016, ou Will Power, meilleur Penske lors des qualifications. Dans les quatre derniers tours, Helio Castroneves a tout tenté pour déloger l'ancien pilote Honda en Formule 1 de la première place mais une attaque par l'extérieur manquée à deux tours de la fin a scellé le sort de la course. Le rookie Ed Jones, engagé par l'écurie Dale Coyne Racing, prend une troisième place qui doit beaucoup aux choix tactiques effectués à une cinquantaine de tours de l'arrivée, quand lui et d'autres pilotes comme Helio Castroneves se sont décalés en stratégie. Le Top 5 est complété par l'ancien pilote Marussia Max Chilton, qui a longtemps fait la course en tête dans le dernier quart de la course, et Tony Kanaan, qui a eu carte blanche pour tenter sa chance après la sortie de piste violente de Scott Dixon.
Alonso trahi par sa mécanique...
Si Honda a remporté la course avec Takuma Sato, le bilan de la course pour le motoriste japonais sera tout sauf parfait car pas moins de trois de ses moteurs ont cassé, après des alertes en début de saison et lors des essais préparatoires à cette course. C'est d'abord Ryan Hunter-Reay qui a vu son moteur partir en fumée à 64 tours du but avant que Charlie Kimball ne vive la même mésaventure à 34 tours du but. Mais c'est surtout Fernando Alonso qui a été touché par cette faillite du motoriste japonais. Car l'Espagnol avait toutes les cartes en main pour faire un résultat exceptionnel, voire même gagner une course qu'il a souvent menée après un début de course prudent puis une agressivité en course qui est allé en augmentant. A 21 tours du but, alors qu'il remontait petit à petit sur les leaders depuis sa huitième position, il a senti ce qu'il a trop vécu en F1 depuis trois ans, son moteur le trahir encore une fois. Mais Fernando Alonso a surtout montré qu'il avait les armes pour gagner quand bien même c'était sa première tentative, il peut désormais être certain que gagner les 500 Miles d'Indianapolis n'est pas quelque chose d'impossible pour lui et qu'il a peut-être conquis le cœur des fans, qui lui ont réservé une standing ovation quand il a quitté son cockpit. Nul ne peut douter qu'il reviendra un jour tenter de gagner cette épreuve mythique, mais il sait désormais qu'il en est capable.
Journée noire pour Pagenaud
Par contre, le seul Français engagé dans cette 101eme édition, le champion IndyCar en titre Simon Pagenaud, a connu une journée plus que difficile. Avec une voiture qui n'était clairement pas au niveau pour espérer jouer la gagne, voire même les avant-postes, le Poitevin a joué le jeu d'une course d'attente, d'une course tactique pour espérer remonter dans la hiérarchie. Mais, à chaque relance de la course, et il y en a eu beaucoup face à la multitude d'accidents et d'accrochages en piste, il a perdu plusieurs places et annihilé les efforts consentis auparavant. Mais cette course sera peut-être un mal pour un bien car il profite de l'abandon de Scott Dixon pour revenir à hauteur du Néo-Zélandais, passé en tête du classement après les qualifications, grâce à sa 14eme place finale. Toutefois, le Français n'est pas leader du championnat car, avec les points doublés et sa deuxième place finale, Helio Castroneves quitte Indianapolis avec la première place du classement et un avantage de onze points sur Pagenaud, Dixon... et Takuma Sato !

INDYCAR / INDIANAPOLIS 500
Classement final (200 tours) - Dimanche 28 mai 2017
1- Takuma Sato (JAP/Andretti Autosport-Honda)
2- Helio Castroneves (BRE/Penske-Chevrolet) à 0''2011
3- Ed Jones (UAE/Dale Coyne Racing-Honda) à 0''5278
4- Max Chilton (GBR/Chip Ganassi Racing-Honda) à 1''1365
5- Tony Kanaan (BRE/Chip Ganassi Racing-Honda) à 1''6472
6- Juan Pablo Montoya (COL/Penske-Chevrolet) à 1''7154
7- Alexander Rossi (USA/Andretti Herta Autosport-Honda) à 2''4222
8- Marco Andretti (USA/Andretti Autosport-Honda) à 2''5410
9- Gabby Chaves (COL/Harding Racing-Chevrolet) à 3''8311
10- Carlos Muñoz (COL/AJ Foyt Enterprises-Chevrolet) à 4''5319
...
14- Simon Pagenaud (FRA/Penske-Chevrolet) à 6''0513
...

Classement du championnat pilotes
1- Helio Castroneves (BRE/Penske-Chevrolet) 245 points
2- Scott Dixon (NZL/Chip Ganassi Racing-Honda) 234
3- Simon Pagenaud (FRA/Penske-Chevrolet) 234
4- Takuma Sato (JAP/Andretti Autosport-Honda) 234
5- Alexander Rossi (USA/Andretti Herta Autosport-Honda) 190
...
12- Sébastien Bourdais (FRA/Dale Coyne Racing-Honda) 136
...
20- Fernando Alonso (ESP/McLaren-Honda-Andretti) 47
...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - 500 miles d'Indianapolis : La victoire pour Sato, le respect pour Alonso
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]