500 Miles d'Indianapolis : L'improbable succession d'événements qui a perturbé Fernando Alonso

500 Miles d'Indianapolis : L'improbable succession d'événements qui a perturbé Fernando Alonso©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le jeudi 23 mai 2019 à 18h00

Eliminé des 500 Miles d'Indianapolis dès les qualifications ce dimanche, Fernando Alonso a été la victime d'une improbable suite d'événements qui ont nuit son niveau de performance sur le « Brickyard ».

Deux ans après avoir mené la course lors de sa première participation, Fernando Alonso ne sera pas au départ de l'édition 2019 des 500 Miles d'Indianapolis. Au volant de sa monoplace engagée par McLaren avec le soutien de l'écurie britannique Carlin, le natif d'Oviedo a été le premier éliminé lors du « Last Row Shootout » organisé ce dimanche pour départager les six pilotes les plus lents de la première journée de qualification et attribuer les places sur la dernière ligne de la grille de départ. En marge du Grand Prix de Monaco, le patron de l'écurie McLaren Zak Brown a confirmé que les détails mis en avant par un article de l'agence Associated Press étaient absolument vrais et confirment que Fernando Alonso a été victime d'une suite inattendue d'événements.

Volant, peinture, erreurs dans les réglages, rien n'a été épargné à Fernando Alonso

Le manque de chance de Fernando Alonso a débuté dès les premiers essais au volant de sa Dallara IR-18 motorisée par Chevrolet, sur l'ovale de Fort Worth le 9 avril dernier. Ces essais ont été retardés car... l'équipe n'avait pas de volant pour le pilote espagnol. Zak Brown a dû intervenir personnellement pour que Cosworth en fournisse un à la dernière seconde. Mais le plus gros des problèmes est intervenu après le violent accident dont a été victime Fernando Alonso lors des essais. McLaren a perdu deux journées d'essais car la voiture de réserve a dû être renvoyée à l'usine Carlin en raison d'un défaut dans... la teinte orange de la carrosserie. Pire encore, au moment de remettre la monoplace en ordre pour reprendre la piste, une erreur de conversion entre le système impérial et le système métrique a fait frotter la monoplace de Fernando Alonso au sol durant son premier tour sur l'ovale d'Indianapolis. Une dernière erreur a clairement coûté sa place sur la grille de départ : les réglages de la boite de vitesses n'était pas les bons et ont fait perdre de la vitesse de pointe à l'Espagnol. Un enchaînement d'erreurs qui ont causé l'élimination piteuse du double champion du monde et retardé ses espoirs de Triple Couronne pour une année supplémentaire, au moins.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.