Gilbert s'attarde au contrôle antidopage

Gilbert s'attarde au contrôle antidopage©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 04 juillet 2017 à 10h38

Tiré au sort pour se présenter au contrôle antidopage, Philippe Gilbert n'a pas trouvé le moyen d'uriner deux heures durant. Le contrôle s'est éternisé et le Tour de France de livrer sa première scène cocasse sur cette édition 2017.

Il est environ 18h lorsque Philippe Gilbert se dirige vers le poste antidopage. Comme d'autres coureurs, son numéro a été tiré au sort à l'issue de la troisième étape dont l'arrivée était jugée à Longwy, lundi. Malheureusement pour le Belge, la soirée aura été plus longue que prévu. En effet, incapable d'uriner, déshydraté, Gilbert a dû attendre près de deux heures pour « retaper son corps », indique la RTBF. Devant cette situation pour le moins cocasse, quelques journalistes flamands, assez farceurs, profitent de la situation pour taquiner le champion et lui offrir une canette de bière. En vain.  « Il n'y a rien à faire, explique le coureur Quick Step-Floors. C'est la nature, il ne faut pas s'énerver. Je me suis arrêté pour uriner au bord de la route, à 50km de l'arrivée. C'était une erreur. Cela m'est déjà arrivé dans le passé. Cela fait partie du sport. »

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
24 commentaires - Gilbert s'attarde au contrôle antidopage
  • Nous sommes dans une période de laver plus blanc chez les politiques. Vous voulez la même chose chez les sportifs. Le résultat semble nous tomber sur la tête et nous allons payer cette exagération rapidement. Nous sommes des latins et pas des nordiques. J'ai vécu trop longtemps dans le nord de l'Europe et je me suis sauvé en courant avant de devenir idiot comme eux.

  • quelle fumisterie ces contrôles antidopage .....nous avons vu par le passé comment cela se passait
    et au vu des sommes colossales que rapporte le tour de France vaut mieux pas tuer la poule aux oeufs d or
    les sponsors seraient pas d accord

  • finalement le mieux serait de les laisser se doper comme ils le veulent et si a 35 ans ils meurent ce sera tant pis pour eux,apres tout ils sont assez grands pour voir les avantages et les inconvenients du dopage (souvenons-nous de ces athletes russes a la belle epoque de l'Urss en fin de carriere,pas beau a voir )

  • je croyais que les medecins de leurs equipes fournissaient avant le depart des etapes les flacons d'urine afin de ne pas retarder le repos de ces cherubins a la fin de la journée!!!!

    quand on connaît rien au velo on freme sa guele de putois

  • de toutes facons ils sont tous dopes

    moi aussi c'est ce que je dis ils sont tous dopes sans exception !!!!!!

    et toi tu est un connard