Virée pour des photos " sexy ", elle porte plainte

Virée pour des photos " sexy ", elle porte plainte©Facebook, Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 30 mars 2018 à 08h54

Une étudiante de la fac de Cincinnati a décidé de porter plainte contre sa désormais ex-université pour discrimination raciste et sexiste à cause de photos jugées trop sexy par la direction de l'école

Une poitrine trop avantageuse, voilà ce qu'a reproché l'université de Cincinnati à l'une de ses anciennes élèves. Shalom Ifeanyi a été renvoyée de la fac il y a quelques mois après que des photos jugées sexy aient été postées sur le compte Instagram de la jeune volleyeuse de 19 ans. Cette dernière estime avoir été mise à l'écart de l'équipe car elle ne correspondait pas à l'image voulue par l'université et s'estime donc victime de discrimination raciste et sexiste. « Aucune demande de ce type n'a été effectuée auprès d'autres membres de l'équipe féminine de volleyball plus fines et au teint plus clair, malgré des photographies les représentant dans des tenues comme des maillots de bain deux pièces, mais pas seulement », a déclaré Shalom Ifeanyi dans sa plainte.

Car oui, la jeune étudiante qui est à la recherche d'une nouvelle université après avoir perdue sa bourse d'étude suite à son renvoi, a décidé de porter plainte contre la fac de Cincinnati et son ancienne coach, Molly Alvey, qui l'aurait harcelée pour qu'elle retire ses photos. « Quand les footballeurs vont voir ça, qu'est-ce qu'ils vont penser ? Qu'ils voient ta poitrine. C'est séduisant. », aurait déclaré la coach. Elle réclame donc des dommages et intérêts après « la souffrance, l'humiliation, la frustration et la dépression » dont elle a été victime.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.