Un pongiste licencié pour avoir volontairement perdu ?

Un pongiste licencié pour avoir volontairement perdu ?©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le lundi 13 janvier 2020 à 18h37

Thomas Salat, qui avait reconnu avoir volontairement perdu un match de Ligue des champions pour qu'Angers soit reversé dans la deuxième compétition européenne de tennis de table, devrait être remercié par son club, d'après Ouest-France.



Sanctionné par l'Union européenne de tennis de table (ETTU) pour avoir laissé filer son match de la dernière journée de la phase de poules de la Ligue des champions contre Irun le mois dernier, le club d'Angers, qui a écopé d'une suspension de l'ETTU Cup, la deuxième compétition européenne dans laquelle il voulait être reversé, et d'une amende de 5000 euros, aurait décidé, selon Ouest-France, de se séparer de l'un des joueurs impliqués, Thomas Salat.

Membre de l'équipe réserve, ce dernier s'était confié au Courrier de l'Ouest sur cette défaite souhaitée par son club, désireux de finir troisième de sa poule pour disputer l'ETTU Cup au lieu de la très coûteuse Ligue des champions, et qui ne s'en serait pas caché. "Je vois David (Pilard, l'entraîneur, ndlr) s'arracher les cheveux. Je prends un temps mort et interroge David et Joao sur la marche à suivre. Ils me disent : il faut perdre, avait-il avoué. Ce n'est vraiment pas une situation facile à vivre, mais on a fait le job."

Des confidences qui n'avaient pas été du goût de son club, qui s'était défendu dans un communiqué. "Dans toute son histoire, le club des Loups d'Angers tennis de table n'a jamais demandé à un de ses joueurs de perdre volontairement un match, ce qui serait totalement contraire à l'esprit sportif qui l'anime. Le club des Loups d'Angers tennis de table rejette donc toute responsabilité dans les propos tenus qui n'engagent que leur auteur, et qui portent gravement atteinte à l'image du club." Une formation angevine qui contestera la décision de l'ETTU uniquement "sur le fond" mais qui "n'exercera aucun recours, faute d'en avoir les moyens financiers."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.