Trois pilotes meurent en 24 heures dans la course la plus dangereuse du monde

Trois pilotes meurent en 24 heures dans la course la plus dangereuse du monde
Accident lors de l'édition 2012 du Tourist Trophy
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 08 juin 2017 à 21h25

La Tourist Trophy est une course de motos qui se tient sur l'île de Man (entre le Royaume-Uni et l'Irlande du Nord), tous les ans, durant deux semaines. L'événement célèbre cette année ses 110 ans.

Mais alors que l'édition 2017 n'a commencé que mercredi 7 juin et qu'elle n'en est qu'aux épreuves qualificatives, elle a déjà été endeuillée par la mort de trois pilotes, rapporte le quotidien italien la Gazzetta dello Sport.

Mercredi 7 juin le pilote irlandais Alan Bonner, 33 ans, est décédé en faisant une violente sortie de route dans un virage. Quelques heures avant lui, le Néerlandais Jochem van den Hoek, 28 ans, avait péri au même endroit, et la veille, c'est le Britannique Davey Lambert, 48 ans, qui avait perdu la vie.

Cette course est la plus dangereuse du monde. 60 kilomètres de routes sinueuses, 264 virages, et un bitume usé par les intempéries et la circulation. Les pilotes y roulent à des vitesses folles, le record est de 330 km/h.
Depuis sa création en 1907, 255 pilotes ont perdu la vie lors de cette course. A ces décès, il faut ajouter les 14 personnes du public ou du staff qui sont mortes lors de sortie de route. Cette année, un pilote a perdu le contrôle de sa moto et de son side-car et a percuté la foule, heureusement sans faire de victime.

Malgré les drames à répétition, la course reste très populaire, souligne France Soir. Pour trouver une édition sans décès, il faut remonter à 2001.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.