Tour de France : Vital Concept-B&B Hôtels encore recalé, Direct Energie et Arkéa-Samsic invités

Tour de France : Vital Concept-B&B Hôtels encore recalé, Direct Energie et Arkéa-Samsic invités©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 22 mars 2019 à 11h19

On prend les mêmes et on recommence. Comme l'année dernière, les organisateurs du Tour de France ont décidé d'attribuer les quatre invitations pour l'épreuve à la Wanty-Groupe Gobert, à la Cofidis, ainsi qu'à l'équipe Arkéa-Samsic et à la Direct Energie.

Les deux premières équipes invitées, les Belges de la Wanty-Groupe Gobert et les Nordistes de Cofidis, respectivement premier et deuxième du classement UCI 2018 de Continental Pro, étaient connues depuis le 10 janvier dernier. En revanche, il a fallu attendre ce vendredi pour connaître les deux suivantes et dernières. Et, sans surprise, les organisateurs de la Grande Boucle, ont de nouveau choisi de récompenser l'Arkéa-Samsic et la Direct Energie, appelée à être reprise par Total prochainement. Comme l'année dernière, c'est donc la Vital Concept-B&B Hôtels, chère à Pierre Rolland et Bryan Coquard, qui reste sur la touche. En parvenant à séduire le sponsor B&B Hôtels et en attirant sous ses couleurs des coureurs comme Cyril Gauthier, Arthur Vichot et donc Rolland, Jérôme Pineau avait pourtant espoir de sortir vainqueur du match entre Bretons l'opposant à l'Arkéa-Samsic, sachant que la présence de la Direct-Energie sur cette 106eme édition ne faisait pratiquement aucun doute, surtout avec le renfort imminent du surpuissant Total. Mais une fois de plus, Pineau et son équipe ressortent comme les grands perdants de cette sélection opérée en deux temps. « Les années précédentes, on avait fait en sorte de donner très tôt, en tout cas avant le 15 janvier, la totalité de la sélection pour le Tour de France. Cette année, vu la densité de la deuxième division française, c'est très compliqué », avait expliqué le patron de la course Christian Prud'homme. Il faut dire que l'absence sur le dernier Paris-Nice du malheureux Rolland, héros des Tours 2011 et 2012 avec deux succès en haute montagne, en raison d'une double fracture à un poignet n'a pas aidé la Vital Concept.

Le passé de Barguil, la présence de Greipel....



Warren Barguil, le leader de l'Arkéa-Samsic, l'autre formation bretonne et rival officielle de la Vital Concept dans ce sprint pour les deux derniers sésames, avait pourtant dû lui aussi renoncer au dernier moment à la Course au Soleil, là aussi sur blessure. Mais, visiblement, les performances de « Wawa » sur le Tour 2017 ainsi que son retour à la compétition plus rapide que prévu initialement ont séduit Prudhomme et ses équipes. Au même titre que le brillant passé du nouveau sprinteur en chef de l'ex-équipe Fortuneo-Samsic l'Allemand André Greipel (156 victoires en carrière dont 11 sur le Tour) a forcément pesé dans la balance face au palmarès bien moins glorieux de Bryan Coquard. Aucun des deux hommes n'avait pourtant réussi à tirer son épingle du jeu la semaine dernière entre la Capitale et la Promenade des Anglais. « Warren Barguil est l'un des très rares Français qui a fait rêver la France ces dernières années en juillet. On a eu très peur pour lui sur Paris-Nice, sa chute est heureusement moins grave que prévu », a d'ailleurs avoué Prudhomme vendredi, confirmant par la même occasion qu'en ce qui concerne la Direct Energie, il n'y a même pas eu discussion. « Les résultats de l'équipe, avec Lilian Calmejane, Niki Terpstra, Jonathan Hivert, et son passé, les dix-neuf années de Jean-René Bernaudeau, jouent pour Direct Energie. »

Une décision unanime



ASO ayant rejeté catégoriquement l'éventualité de convier une 23eme équipe (18 sont automatiquement qualifiées, 4 sont invitées), au grand regret de Jérôme Pineau, conscient qu'il s'agissait peut-être de sa seule carte à jouer, le contexte laissait donc très peu de chances à la Vital Concept de damer le pion à ses deux concurrentes. Elle pourra toujours se consoler sur le Dauphiné, auquel elle a été conviée en revanche. « On souhaite l'accompagner et c'est pour cela qu'elle est sélectionnée cette année à une demi-douzaine des épreuves ASO. On le fait avec plaisir et on continuera à le faire », assure Prudhomme, qui se dit « malheureux de laisser une équipe sur le carreau ». Une décision sans appel, puisque tous les appelés à voter ont inscrit les deux mêmes noms sur leur bulletin. « Ça a été collectif, pour la première fois peut-être, il y a même eu unanimité, révèle Prudhomme dans L'Equipe (...) Tout le monde - je dis bien tout le monde - a rendu sa copie avec les deux mêmes noms : Direct Énergie et Arkéa-Samsic. Mais pour autant, ce fut difficile à trancher et on est malheureux pour ceux qui sont malheureux en ce moment. On pense évidemment à Jérôme Pineau et à son équipe Vital Concept. » « On est terriblement déçus, abattus, avoue d'ailleurs Pineau, interrogé par notre confrère (...) Il ne nous reste plus qu'à prouver sur le terrain que les organisateurs du Tour n'ont pas pris la bonne décision. » Malheureusement pour l'ancien coureur de l'équipe Quick-Step, cela ne changera pas grand-chose.


Les 22 équipes retenues pour ce Tour de France 2019
Ag2R-La Mondiale, Astana, Bahrain-Merida, Bora-Hansgrohe, CCC, Cofidis, Deceuninck-Quick Step, Direct Energie, Education First, Groupama-FDJ, Lotto Soudal, Movistar, Mitchelton-Scott, Arkéa-Samsic, Dimension Data, Jumbo Visma, Katusha Alpecin, Sky, Sunweb, Trek-Segafredo, UAE Team Emirates, Wanty-Groupe Gobert

Vos réactions doivent respecter nos CGU.