Tour de France : Une course plus indécise selon Miguel Indurain

Tour de France : Une course plus indécise selon Miguel Indurain©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 29 juin 2019 à 10h35

En l'absence de coureurs comme Chris Froome et Tom Dumoulin, le Tour de France 2019 pourrait être plus ouvert, c'est en tout cas ce que voit Miguel Indurain.

L'indécision pourrait-elle régner sur le Tour de France ? Co-détenteur du record officiel de victoires dans la Grande Boucle, avec Jacques Anquetil, Eddy Merckx et Bernard Hinault, Miguel Indurain s'est confié à l'agence EFE quant au possible scenario des trois semaines de course qui débuteront le 6 juillet prochain autour de Bruxelles pour se conclure le 28 juillet sur les Champs-Elysées. Alors que Chris Froome, victime d'une chute sur le Critérium du Dauphiné, et Tom Dumoulin, insuffisamment remis d'une blessure à un genou contractée sur le Giro, seront absents, sortir du lot un favori semble compliqué pour l'ancien quintuple vainqueur de l'épreuve. « C'est un Tour de France plus ouvert car Froome et Dumoulin ne seront pas présents, ce qui ouvre un peu plus le champ des possibilités », assure le natif de Villava.

La première semaine, une possible clé pour Indurain

Un Tour de France 2019 qui va très vite aller très haut. Dès la première semaine de course, les organisateurs ont prévu une arrivée au sommet à La Planche des Belles Filles, qui aura un caractère inédit avec un passage sur des chemins de terre pour rallier la ligne d'arrivée. Un parcours qui, selon Miguel Indurain, pourrait influer très vite sur le déroulement de l'épreuve. « La course pourrait connaître un déroulement différent et même changer dès la première semaine », assure le champion olympique du contre-la-montre en 1996. Ce dernier, malgré l'incertitude qu'il espère voir, limite l'éventail des vainqueurs possibles à quelques coureurs dont il dresse le portrait-robot. « Pour gagner le Tour de France, il faut être un coureur avec de l'expérience et être capable de se défendre dans tous les domaines, assure Miguel Indurain. Il n'y a pas beaucoup de coureurs à même d'aller chercher la victoire. » Une définition qui pourrait parfaitement convenir à Geraint Thomas, vainqueur sortant et leader annoncé de la formation Ineos aux côtés d'Egan Bernal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.