Tour de France - Ineos/Geraint Thomas : " Alaphilippe est une inconnue "

Tour de France - Ineos/Geraint Thomas : " Alaphilippe est une inconnue "©Media365
A lire aussi

Alexis Petit, publié le mardi 16 juillet 2019 à 20h49

Deuxième du classement général à 1'12 de Julian Alaphilippe, Geraint Thomas a rapidement levé les doutes qui l'entouraient après sa chute sur le Critérium du Dauphiné. Avec Egan Bernal à ses côtés, l'un des co-leaders d'Ineos aborde les Pyrénées dans une position idéale. Mais le tenant du titre ne veut surtout pas prendre le maillot jaune Julian Alaphilippe à légère.



En conférence de presse mardi à Albi, lieu de la première journée de repos du Tour de France, Geraint Thomas a jonglé entre prudence et satisfaction : "Nous pensons que nous sommes en position de force. La combinaison de tout ce qui a été organisé nous a permis d'atteindre ce stade dès le premier jour de repos. Nous avons pris un bon départ, mais nous sommes pleinement conscients qu'il reste encore beaucoup de course. Avoir gagné du temps sur nos adversaires est énorme et constitue un très bon bonus, mais c'est à partir de maintenant que les étapes très difficiles commencent. Nous sommes en tout cas heureux de la façon dont nous nous en sommes tirés jusqu'à présent."

Thomas n'est pas encore entré sur ses terrains de prédilection

Ce qui place ses adversaires dans une position inconfortable, c'est justement que le Gallois n'est pas encore entré sur ses terrains de jeu de prédilection, le chrono et la montagne. Soit exactement le profil qui attend les coureurs sur les prochains jours. Avec une équipe habituée à se retrouver dans cette configuration, le tenant du titre a de quoi voir venir : "Nous avons beaucoup d'expérience dans notre équipe, les gars savent ce qu'il faut faire pour sortir du lot sur le Tour. Cette expérience est extrêmement importante dans une course comme celle-ci. Nous allons nous concentrer sur chaque étape et nous nous donnerons les meilleures chances de gagner et d'être en jaune à Paris."

Thomas : "Nous en saurons beaucoup plus sur Alaphilippe après le deuxième jour de repos"

Seul coureur devant lui au général, Julian Alaphilippe. Le Gallois se méfie du coureur français, qui a prouvé par le passé sa capacité à résister en haute montagne et sur les contre-la-montre : "Nous en saurons beaucoup plus sur Alaphilippe après le deuxième jour de repos, mais il a fait une belle course jusqu'à présent. Ce serait mieux si nous avions seulement quelques secondes de retard sur lui mais nous verrons comment il va. C'est une inconnue pour lui aussi, alors ce sera une deuxième semaine intéressante." Seule alerte pour le Gallois : cette chute collective dans le final de la huitième étape, finalement sans gravité. Une chose est sûre : Geraint Thomas s'avance en favori à sa propre succession.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.