Tour de France : Geraint Thomas toujours indécis pour 2019

Tour de France : Geraint Thomas toujours indécis pour 2019©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 05 novembre 2018 à 15h37

En marge du Critérium de Saitama, dimanche au Japon, le vainqueur du Tour de France 2018 Geraint Thomas, très heureux de remonter sur un vélo après des semaines de célébrations, a confié qu'il ne savait pas encore s'il défendrait son titre en 2019.

Deuxième du Critérium de Saitama, organisé au Japon par le Tour de France, ce dimanche derrière le champion du monde Alejandro Valverde, Geraint Thomas s'est confié à quelques journalistes sur son état d'esprit actuel et ses ambitions pour 2019. Le vainqueur du Tour de France 2018 s'est notamment dit ravi de remonter sur un vélo, après avoir bien profité de la vie après sa victoire sur la plus grande course du monde. « J'ai bien profité, mais maintenant je veux juste m'entraîner. Même ma femme Sara m'a dit : "J'ai hâte que tu remontes sur le vélo !". J'en ai très envie. Après dix semaines où je n'ai roulé qu'occasionnellement, cela fait deux semaines que j'ai commencé un régime et entraînement sérieux, a confié le coureur de l'équipe Sky à Cyclingnews. Cette semaine, je serai en Grande-Bretagne pour la promotion de mon livre, et ensuite je retourne à Shanghai pour un autre critérium organisé par le Tour de France. Puis je rentrerai à Monaco (où il habite, ndlr) pour m'entraîner. C'est sûr que c'est la première fois que je passe autant de temps sans m'entraîner, donc je ne commencerai pas la saison prochaine tambour battant. J'ai juste voulu en profiter, car cela n'arrive pas tous les ans. »

Thomas : "Si Froome veut viser un cinquième Tour de France..."


Et cela pourrait-il arriver de nouveau en 2019 ? Pour le moment, le coureur de 32 ans n'en a pas la moindre idée, car il ne sait pas non plus ce que veut faire son coéquipier Chris Froome, déjà vainqueur de quatre Grandes Boucle. « La seule chose que je sais, c'est que si je suis au départ du Tour, c'est pour le gagner à nouveau, avoue-t-il dans les colonnes de L'Equipe. Et ce sera la même chose pour Froomey. Si on est honnête, on ne roulera jamais l'un contre l'autre. Dans mon esprit, on part sur le même pied d'égalité et la route décidera. On va voir ce que Froomey veut faire aussi, s'il veut viser une cinquième victoire dans le Tour, ce que je respecte. C'est sûr que j'aimerais aussi retourner sur le Giro. J'ai comme un goût d'inachevé », poursuit Thomas, qui avait dû abandonner en 2017 suite à une chute provoquée par une moto. Dave Brailsford, le patron de l'équipe Sky, va devoir faire des choix...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.