Tour de France - Alaphilippe : " Je n'ai pas de mot "

Tour de France - Alaphilippe : " Je n'ai pas de mot "©Media365

Aurélien CANOT, publié le dimanche 29 juillet 2018 à 22h30

Julian Alaphilippe (26 ans) est l'un des grands gagnants de ce Tour de France 2018, qui s'est achevé dimanche sur les Champs-Elysées. Vainqueur de deux étapes, le puncheur français de l'équipe Quick-Step a de surcroît terminé meilleur grimpeur de cette 105eme édition. Un succès total que le nouveau chouchou du public français a beaucoup de mal à réaliser pour le moment.



Julian Alaphilippe, quel est votre sentiment maintenant que vous êtes arrivé sur les Champs-Elysées et que ce Tour de France est terminé ?
C'est un gros soulagement et un grand accomplissement d'avoir terminé ce Tour de France. Je termine meilleur grimpeur avec deux victoires d'étape, je n'ai même pas de mot. Je suis super content. Là, je vais monter sur le podium, je peine à réaliser. C'est incroyable.

Qu'est-ce que cela représente à vos yeux ?
C'est une immense fierté. Maintenant, il me reste juste à profiter de ce moment.

Comment avez-vous vécu votre montée en puissance au cours de ces trois semaines ?
Le maillot à pois n'était pas mon objectif sur ce Tour. Mais une fois que j'ai remporté une étape, j'étais un peu plus relax. Je me suis pris au jeu et ça a fonctionné. Ce n'est pas vraiment une surprise de le rapporter à Paris, parce qu'une fois que j'ai commencé à m'y intéresser, je me suis battu très dur et quasiment tous les jours pour ça.

Alaphilippe : « Je ne vais jamais oublier ma première victoire d'étape »


Dans quel état d'esprit vous trouviez-vous avant d'entrer sur les Champs-Elysées le maillot à pois sur les épaules ?
J'étais juste super heureux d'en terminer, et j'avais hâte d'être à ce soir (dimanche).

Quel bilan faites-vous de votre Tour de France ?
C'est incroyable. J'ai encore du mal à réaliser tout ce qu'il vient de se passer. Il faudra prendre un peu de recul. Tout ce qu'il m'arrive était au-delà de mes espérances, donc je suis super content.

Quelle image retiendrez-vous de votre Tour ?
C'est difficile de retenir une image de ces trois semaines, mais c'est sûr que ma première victoire d'étape, je ne vais jamais l'oublier, comme je ne vais jamais oublier cette sensation-là. Après, il y a eu beaucoup de moments : de bons, de moins bons, des moments difficiles...

Alaphilippe : « Content d'avoir fait plaisir aux gens »


Gagner une étape sur le Tour de France est-il comparable à d'autres victoires que vous aviez obtenues auparavant, comme, par exemple, la Flèche Wallonne ?
Non, c'est incomparable. En termes de résultat, c'était vraiment un objectif pour moi de remporter la Flèche Wallonne, j'y suis arrivé et j'en suis très fier et je sais que j'ai travaillé très dur pour ça. Mais gagner sur le Tour, c'est dur aussi, mais ça change tout autour en fait : les gens... Je ne peux même pas l'expliquer, il n'y a que le Tour qui rend les choses comme ça. J'ai gagné pas mal de courses depuis le début de saison, mais gagner deux fois sur le Tour, et terminer le maillot à pois, c'est complètement différent et même si j'avais gagné quinze courses avant d'arriver là, ça n'aurait rien à voir. Là, ça a vraiment tout changé.

Avez-vous le sentiment de jouir d'un nouveau statut au regard du public français ?
Oui, complètement. Le maillot y fait pour beaucoup, mais les gens ont apprécié ma façon d'être et ma manière de courir, donc je suis content d'avoir fait plaisir aux gens.

Avec quel objectif reviendrez-vous l'année prochaine ?
Le même : de rallier Paris et d'essayer de gagner, quoi que ce soit (il sourit).

Source : France TV, Eurosport et Perform

Vos réactions doivent respecter nos CGU.