Tour de France 2019 : Prudhomme avoue son embarras

Tour de France 2019 : Prudhomme avoue son embarras©Media365

Joseph RUIZ, publié le dimanche 13 janvier 2019 à 09h38

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, avoue ne pas du tout savoir quelles seront les deux dernières équipes invités pour l'édition 2019.

Quelles seront les deux dernières équipes invitées pour participer au Tour de France 2019 ? C'est la question qui brûle les lèvres de tout le monde dans les coulisses du cyclisme en ce moment. ASO, l'organisateur, invite quatre équipes chaque saison. Cofidis et Wanty-Groupe Gobert ont reçu les deux premières invitations en tant que premier et deuxième du classement de deuxième division la saison dernière. Christian Prudhomme, directeur du Tour, a avoué au Télégramme qu'il aura énormément de difficultés pour choisir les deux derniers invités.


Trois équipes françaises pour deux places

Dans les faits, les 25 équipes de Continental Pro (nom de la deuxième division) peuvent prétendre à obtenir ces deux dernières invitations. Pourtant, tout le monde, dont Christian Prudhomme, s'accorde pour dire que trois d'entre elles ont un temps d'avance : Arkéa-Samsic, Direct Energie et Vital Concept-B&B Hotels. « Oui, il y a ces trois équipes et ensuite, il y a quand même un trou », a-t-il ainsi reconnu, enchaînant sur son hésitation à venir pour trancher : « Je préfère cette difficulté-là, même si certains vont me faire des reproches, à ce que l'on a pu connaître il y a quelques années lorsqu'il n'y en avait aucune parce que les équipes françaises avaient moins de résultats. »


Barguil, Rolland ou Calmejane ?

Ces derniers mois, les trois équipes ont recruté fort et postulent pour une place en World Tour (première division). Toutes les trois ont déclaré leur haute ambition et veulent réaliser un gros début de saison car, comme Christian Prudhomme l'a répété, il sera aussi déterminant. « Nous allons faire en fonction des résultats des premiers mois de la saison, mais pas seulement. Nous allons également tenir compte de ce qui a pu se passer autrefois sur le plan sportif. Il est évident que nous sommes tous conscients de ce qu'a réalisé Warren Barguil (Arkéa-Samsic) sur le Tour 2017 lorsqu'il a enthousiasmé la France. Il est évident que nous sommes tous conscients de ce qu'a réalisé Pierre Rolland (Vital Concept) sur le Tour de France. Je sais de quoi sont capables Arthur Vichot, Cyril Gautier, qui est un coureur magnifique d'abnégation, je sais ce que Jean-René Bernaudeau a apporté au cyclisme français, je connais le talent de Lilian Calmejane (Direct Energie)... Je sais tout cela. Mais, une fois que l'on a dit cela... Nous allons devoir faire un choix difficile et on sera malheureux pour l'équipe que l'on ne retiendra pas. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.