Tour de France 2018 : La passé, source d'inspiration pour le présent

Tour de France 2018 : La passé, source d'inspiration pour le présent©Twitter @LeTour, Media365

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 12 avril 2018 à 19h20

Les organisateurs du Tour de France ont levé le voile ce jeudi sur les maillots distinctifs de l'édition 2018 de la Grande Boucle.

Entre 1968 et 1989, le Tour de France avait un classement du « combiné » qui, comme le fait toujours le Tour d’Espagne, prenait en compte les positions des coureurs dans tous les classements, celui ayant le plus petit total étant distingué. Sur la Grande Boucle, ce maillot du combiné a pris une forme assez particulière entre 1985 et 1989 avec un maillot unique, inspiré par l’œuvre du peintre néerlandais Piet Mondrian avec un mélange géométrique des symboles de chaque classement : le jaune, le vert, le rouge, les pois... Un maillot qui s’il était discutable sur le plan esthétique a marqué son temps.

Quand le passé inspire le présent sur le Tour de France

Ce maillot va faire, en quelque sorte, son retour sur les routes du Tour de France en 2018 car l’intégralité des maillots distinctifs (jaune, vert, à pois et blanc) vont s’inspirer de la structure si particulière du « maillot Mondrian ». Sur chaque maillot, différentes teintes seront utilisées pour reformer le dessin du maillot d’origine mais sans faire abstraction des technologies modernes mises au point au sein de l’usine Le Coq Sportif de Romilly-sur-Seine. Un maillot qui symbolise plus que jamais la volonté des organisateurs d’inscrire le Tour de France dans la modernité sans jamais oublier ses racines.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU