Tour de France 2018 (E5) : Sagan s'offre une nouvelle victoire d'étape

Tour de France 2018 (E5) : Sagan s'offre une nouvelle victoire d'étape©Media365

Marie Mahé, publié le mercredi 11 juillet 2018 à 17h31

Ce mercredi, le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), porteur du maillot vert, s'est imposé au sprint sur la cinquième étape du Tour de France 2018.



Il a déjoué tous les pronostics. Ce mercredi, le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) s'est imposé au sprint au terme de la cinquième étape du Tour de France 2018. Si un baroudeur était plutôt attendu, c'est bien le porteur du maillot vert qui a donc eu le dernier mot. Cette cinquième étape emmenait les coureurs de Lorient (Morbihan) à Quimper (Finistère) sur 204,5 kilomètres vallonnés. Elle offrait surtout les premiers reliefs depuis le départ de ce Tour de France 2018. Cinq côtes étaient répertoriées : deux en 4eme catégorie et trois en 3eme catégorie. Huit points étaient ainsi à distribuer. Une journée promise à un costaud, à en croire son parcours, d'autant plus que la seconde partie de cette étape présentait de fortes similitudes avec une classique ardennaise. L'arrivée, quant à elle, était placée au sommet de la côte de Stang Bihan (1km à 4,8%). Pour la première fois, deux non-partants étaient à noter : le Belge Tiesj Benoot (Lotto-Soudal), qui s'est luxé l'épaule droite, et Michael Matthews (Sunweb), malade. Après seulement cinq kilomètres, une chute est venue pimenter le début de course, impliquant une moto, l'Italien Gianni Moscon (Sky) et le Croate Robert Kiserlovski (Katusha-Alpecin), qui a abandonné.

Chavanel s'est retrouvé maillot jaune virtuel


Au bout de 10 kilomètres, l'échappée du jour s'est enfin formée. Il s'agissait d'un groupe de sept coureurs (Sylvain Chavanel, Lilian Calmejane (Direct Energie), Julien Vermote (Dimension Data), Elie Gesbert (Fortuneo-Samsic), Jasper De Buyst (Lotto-Soudal), Nicolas Edet (Cofidis) et Toms Skujins (Trek-Segafredo)). Le meilleur au classement général n'était autre que Sylvain Chavanel (+1'48''). D'ailleurs, l'homme aux 18 participations à la Grande Boucle s'est même retrouvé pendant un moment maillot jaune virtuel. A 126 kilomètres de l'arrivée, l'écart est monté jusqu'à 5'10''. Avec le train imprimé par la BMC en tête du peloton, les échappés n'ont pas eu le droit à une avance plus importante. Dès l'entame de la seconde partie de cette étape, l'écart s'est mis à fondre. Passé en tête de la côte de Kaliforn, Sylvain Chavanel s'est toutefois permis de prendre la poudre d'escampette. Derrière, Elie Gesbert, présent dans le groupe des poursuivants, a lourdement chuté dans un fossé. Le Français a finalement été repris par le peloton. A 62 kilomètres de la ligne, « Mimosa » s'est relevé et a alors été rejoint par Skujins, Edet et Calmejane. Le Letton a petit à petit réussi à lâcher tout le monde, excepté Calmejane avant qu'Edet ne réussisse également à revenir sur eux.

Alaphilippe a grappillé quelques secondes au général


Après être passé en tête au sommet de la côte de la montagne de Locronan (3eme catégorie), Skujins s'est assuré le maillot à pois. A 18 kilomètres de l'arrivée, Nicolas Edet a été repris par le peloton. A 12 kilomètres, Julian Alaphilippe a placé son attaque, condamnant alors définitivement les derniers fuyards. Le Français a pris trois secondes de bonus, suivi par le maillot jaune Greg Van Avermaet (2''), ce qui permet au coureur de chez Quick-Step Floors de remonter à la quatrième place du général. A 10 kilomètres, l'Estonien Rein Taaramae (Direct Energie) s'est fait la malle et a compté jusqu'à 20'' d'avance avant d'être repris à 5,5 kilomètres de l'arrivée. A 700 mètres, Philippe Gilbert a lancé la première banderille, vite rejoint par le maillot jaune, qui a alors lancé le sprint à 300 mètres. Toutefois, c'est donc l'inévitable Peter Sagan qui s'est imposé. Le maillot vert a largement devancé Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida) et Philippe Gilbert (Quick-Step Floors). Ce dernier en profite pour grappiller 4'' au classement général pour revenir à trois secondes de Greg Van Avermaet. Ce dernier conserve toutefois sa tunique, qui ne tient donc plus qu'à un fil.

CYCLISME / TOUR DE FRANCE 2018
5eme étape - Lorient-Quimper (204,5km) - Mercredi 11 juillet 2018
1- Peter Sagan (SLQ/Bora-Hansgrohe) en 4h48'06''
2- Sonny Colbrelli (ITA/Bahrain-Merida) m.t.
3- Philippe Gilbert (BEL/Quick-Step Floors) m.t.
4- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) m.t.
5- Julian Alaphilippe (FRA/Quick-Step Floors) m.t.
6- Daniel Martin (IRL/UAE Team Emirates) m.t.
7- Greg Van Avermaet (BEL/BMC) m.t.
8- Soren Kragh Andersen (DAN/Sunweb) m.t.
9- Andrea Pasqualon (ITA/Wanty-Groupe Gobert) m.t.
10- Vincenzo Nibali (ITA/Bahrain-Merida) m.t.
...

Classement général à l'issue de la 5eme étape (sur 21)
1- Greg Van Avermaet (BEL/BMC) en 18h22'00''
2- Tejay van Garderen (USA/BMC) à 2''
3- Philippe Gilbert (BEL/Quick-Step Floors) à 3''
4- Geraint Thomas (GBR/Sky) à 5''
5- Julian Alaphilippe (FRA/Quick-Step Floors) à 6''
6- Bob Jungels (LUX/Quick-Step Floors) à 9''
7- Tom Dumoulin (PBS/Sunweb) à 13''
8- Soren Kragh Andersen (DAN/Sunweb) m.t.
9- Rigoberto Uran (COL/EF Education First) à 37''
10- Rafal Majka (POL/Bora-Hansgrohe) à 52''
...

>>> La vie du maillot jaune

Il tient vraiment à sa tunique. A l'issue de cette cinquième étape de ce Tour de France 2018, le Belge Greg Van Avermaet est toujours le maillot jaune. Toutefois, ce dernier ne tient vraiment qu'à un fil et le principal intéressé en est bien conscient. C'est ainsi que le coureur de chez BMC a grappillé 2'' de bonus pendant la course, derrière le Français Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) et a même tenté de jouer la gagne à la fin. En vain. Au général, son dauphin, Tejay van Garderen est repoussé à deux petites secondes.

Classement par points à l'issue de la 5eme étape (sur 21)
1- Peter Sagan (SLQ/Bora-Hansgrohe) 180 points
2- Fernando Gaviria (COL/Quick-Step Floors) 147
3- Alexander Kristoff (NOR/UAE Team Emirates) 78
4- André Greipel (ALL/Lotto-Soudal) 69
5- Arnaud Démare (FRA/Groupama-FDJ) 57
...

>>> La vie du maillot vert

Vainqueur de cette cinquième étape, le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) réalise à coup sûr une excellente opération au classement par points de ce Tour de France 2018. D'autant plus que son principal poursuivant, le Colombien Fernando Gaviria (Quick-Step Floors), a été lâché et n'a donc pas pu disputer la victoire au porteur du maillot vert.

Classement du meilleur grimpeur à l'issue de la 5eme étape (sur 21)
1- Toms Skujins (LET/Trek-Segafredo) 4 points
2- Sylvain Chavanel (FRA/Direct Energie) 4
3- Lilian Calmejane (FRA/Direct Energie) 3
4- Dion Smith (NZL/Wanty-Groupe Gobert) 1
5- Kevin Ledanois (FRA/Fortuneo-Samsic) 1
6- Anthony Perez (FRA/Cofidis) 1

>>> La vie du maillot à pois

Cette cinquième étape offrait aux coureurs encore en lice les premiers vrais reliefs de cette édition 2018 du Tour de France. C'est ainsi que, dès les premiers kilomètres de course, ils ont été plusieurs à partir devant, dans le seul but de ravir le maillot à pois au Néo-Zélandais Dion Smith. C'est finalement le Letton Toms Skujins qui a eu le dernier mot, au détriment du Français Sylvain Chavanel... au jeu des côtes de 3eme catégorie franchies en tête.

Classement du meilleur jeune à l'issue de la 5eme étape (sur 21)
1- Soren Kragh Andersen (DAN/Sunweb) en 18h22'13''
2- Egan Bernal (COL/Sky) à 1'08''
3- Magnus Cort Nielsen (DAN/Astana) à 1'39''
4- Antwan Tolhoek (PBS/LottoNL-Jumbo) à 2'12''
5- Dion Smith (NZL/Wanty-Groupe Gobert) à 2'30''
6- Thomas Boudat (FRA/Direct Energie) à 2'57''
...

>>> La vie du maillot blanc

Meilleur jeune, le Danois Soren Kragh Andersen n'a pas été inquiété pendant cette cinquième étape. Mieux, le coureur de la formation Sunweb s'est même mêlé au sprint final, terminant à la 8eme place. Son dauphin au classement du maillot blanc, le Colombien Egan Bernal, a eu la même idée et a pris la 16eme place, dans le même temps du vainqueur du jour. L'écart entre les deux hommes reste donc inchangé.

Combatif du jour
Toms Skujins (LET/Trek-Segafredo)

Parti dans l'échappée du jour de cette cinquième étape du Tour de France 2018, Toms Skujins a donc fait coup double. Outre le maillot à pois de meilleur grimpeur, le coureur de la formation Trek-Segafredo a été désigné combatif du jour. Il faut dire que le Letton s'est bien battu et a tenu à passer en tête d'un maximum de côtes de 3eme catégorie pour empêcher l'un de ses compagnons d'échappée, le Français Sylvain Chavanel (Direct Energie), de lui chiper la précieuse tunique.

Le programme du lendemain
6eme étape - Brest - Mûr-de-Bretagne - Guerlédan (181km - accidentée) - Jeudi 12 juillet 2018



Mûr-de-Bretagne

Vos réactions doivent respecter nos CGU.