Tour d'Italie 2019 (E7) : Bilbao frustre Gallopin

Tour d'Italie 2019 (E7) : Bilbao frustre Gallopin©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 17 mai 2019 à 16h50

L'Espagnol Pello Bilbao (Astana) a remporté ce vendredi la 7eme étape du Giro, en devançant de quelques secondes les autres membres de l'échappée du jour, parmi lesquels Tony Gallopin (AG2R-La Mondiale), qui échoue à la deuxième place. Valerio Conti (UAE Emirates), a un peu tremblé mais a finalement conservé son maillot rose.

Il n'y a pas eu de tremblement de terre sur le Giro ce vendredi, au terme de la 7eme étape qui arrivait à L'Aquila, où un terrible séisme avait causé la mort de 309 personnes en avril 2009. Valerio Conti, qui avait pris les commandes jeudi, a conservé son maillot rose, après une journée où il a tout de même un peu tremblé. Car Jose Joaquin Rojas, membre de l'échappée du jour, a longtemps flirté avec le maillot rose virtuel.

Gaviria a abandonné

La journée a commencé avec un petit coup de tonnerre : l'abandon de Fernando Gaviria, blessé au genou gauche, et qui ne pourra donc plus se mêler aux sprints lors des deux dernières semaines de course. Les 50 premiers kilomètres, qui se sont déroulés le long de la côte adriatique, n'ont pas permis à une échappée de se former. Mais une fois le peloton entré dans les terres, toujours dans la région des Abruzzes, ils sont douze à avoir pu prendre un peu devance. Parmi eux, Rojas, le plus dangereux au classement général, mais aussi Tony Gallopin, Pello Bilbao, Davide Formolo, Thomas De Gendt ou encore Sebastian Henao. L'écart est monté jusqu'à 2'10 (alors que Rojas était à 2'12 de Conti au classement général), mais l'équipe UAE Emirates, aidée ensuite par Trek-Segafredo, a fait le travail pour qu'il n'augmente pas trop.

Peters descend du podium

Une grande partie de l'étape s'est jouée dans la seule difficulté du jour, une côte de 1ere catégorie située à 47km de l'arrivée. Plusieurs membres de l'échappée, à l'image de De Gendt, n'ont pas pu suivre, et ils se sont retrouvés à huit pour les derniers kilomètres. Rojas a tenté sa chance, a été repris, puis décroché, avant de revenir et attaquer de nouveau. Mais à la flamme rouge, Formolo et Bilbao ont accéléré, avant que l'Espagnol ne prenne ses distances sur l'Italien pour aller décrocher, à 26 ans, sa première victoire sur un Grand Tour. Celui qui avait terminé sixième du Giro 2018 a finalement devancé Tony Gallopin, revenu sur Formolo et qui pourra nourrir des regrets car il semblait tout aussi fort que ses rivaux... Conti, arrivé avec le peloton 67 secondes après Bilbao, reste donc en rose, alors que Rojas devient son nouveau dauphin, ce qui fait descendre le Français Nans Peters du podium. Après deux étapes pour baroudeurs, les sprinteurs devraient de nouveau être mis à contribution samedi, lors d'une étape de 239 kilomètres ne comptant que trois côtes de 3eme et 4eme catégorie.

CYCLISME / TOUR D'ITALIE 2019
7eme étape - Vasto - L'Aquila (185km) - Vendredi 17 mai 2019
1- Pello Bilbao (ESP/Astana) en 4h06'28

2- Tony Gallopin (FRA/AG2R-La Mondiale) à 5"
3- Davide Formolo (ITA/Bora-Hansgrohe) à 5"
4- Lucas Hamilton (AUS/Mitchelton-Scott) à 9"
5- Mattia Cattaneo (ITA/Androni Giocattoli-Sidermec) à 9"
6- José Rojas (ESP/Movistar) à 30"
7- Sebastian Henao (COL/Ineos) à 48"
8- Antonio Pedrero (ESP/Movistar) à 1'01
9- Valentin Madouas (FRA/Groupama-FDJ) à 1'07
10- Andrea Vendrame (ITA/Androni Giocattoli-Sidermec) à 1'07
...

Classement général (après 7 étapes sur 21)
1- Valerio Conti (ITA/UAE Emirates) en 29h29"34
2- José Rojas (ESP/Movistar) à 1'32
3- Giovanni Carboni (ITA/Bardiani CSF) à 1'41
4- Nans Peters (FRA/AG2R La Mondiale) à 2'09
5- Valentin Madouas (FRA/Groupama-FDJ) à 2'17
6- Amaro Antunes (POR/CCC) à 2'45
7- Fausto Masnada (ITA/Androni Giocattoli-Sidermec) à 3'14
8- Pieter Serry (BEL/Deceuninck-Quick Step) à 3'25
9- Andrey Amador (CRC/Movistar) à 3'37
10- Sam Oomen (PBS/Sunweb) à 4'57
...

Le programme du lendemain
8eme étape - Tortoreto Lido -Pesaro (239km) - Samedi 18 mai 2019

Vos réactions doivent respecter nos CGU.