Tour d'Espagne 2018 (E5) : Rudy Molard nouveau porteur du maillot rouge au terme d'une étape remportée par Simon Clarke

Tour d'Espagne 2018 (E5) : Rudy Molard nouveau porteur du maillot rouge au terme d'une étape remportée par Simon Clarke©Unipublic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 29 août 2018 à 16h45

Grâce à une meilleure pointe de vitesse, Simon Clarke a remporté la 5eme étape du Tour d'Espagne alors que, face à un peloton qui n'a pas roulé, Rudy Molard s'empare du maillot rouge de leader.

A peine remis de la première véritable arrivée au sommet de cette Vuelta 2018, et la victoire de Ben King au Puerto de Alfacar, le peloton a eu droit à une étape vallonnée mais bien moins exigeante. Un parcours taillé pour les baroudeurs qui a provoqué un départ intense avec de nombreuses tentatives vaines d'échappée dans les quinze premiers kilomètres. Accompagné du Français Alexandre Geniez, le Belge Thomas de Gendt a tenté sa chance mais l'éternel attaquant a vu le peloton revenir tout comme... Vincenzo Nibali avec le tout récent champion d'Europe Matteo Trentin. Désormais à plus douze minutes du maillot rouge, l'Italien peut jouir une certaine liberté de mouvement mais la méfiance reste de mise avec le « Requin de Messine ». Peu avant les pentes de la première difficulté du jour, l'Alto de Orgiva (4km à 7%, 3eme catégorie), une légère descente a permis à un groupe d'une vingtaine de coureurs de tenter sa chance mais, là encore, le peloton a veillé au grain.

Rossetto, animateur du jour


Si la montée a permis à un groupe de trois coureurs, Stéphane Rossetto, Alessandro de Marchi et Bauke Mollema, de faire la course en tête, la descente a permis au gros du peloton de recoller avant que le Français de la formation Cofidis tente de nouveau sa chance avec Valerio Conti et Floris de Tier avant de voir des coureurs comme Rudy Molard, Maxime Monfort ou Fabio Aru. Au total, c'est un groupe de 25 coureurs qui s'est formé et a eu l'aval du peloton pour prendre le large. Mais, vu la largeur du groupe, l'entente n'a jamais été optimale et, malgré l'écart grandissant pour atteindre trois minutes, les attaques n'ont cessé de fuser. Après une tentative ratée d'un trio Pöstltberger-Clarke-Mollema, Rossetto et de Marchi ont à leur tour tenté leur chance et creusé un petit écart sur le reste de l'échappée. Mais le Français n'a pas été en mesure de suivre le rythme avant que l'Italien ne voit Bauke Mollema et Simon Clarke le reprendre et, après avoir été un temps lâché, suivre le Néerlandais et l'Australien à l'orée des 50 derniers kilomètres. Dès lors, avant la montée de la dernière difficulté du jour, l'Alto El Marchal (10,8km à 4,1%, 2eme catégorie) la structure de la course a été relativement limpide.

Clarke le plus puissant, Molard en rouge


Derrière le trio de tête, on a pu retrouver un groupe de neuf poursuivants avec, notamment, Rudy Molard, Alexandre Geniez, Franco Pellizotti ou Andrey Amador, puis un peloton mené à bon train par la formation Sky du maillot rouge Michal Kwiatkowski. L'Italien Davide Villella a tiré parti des premières pentes pour tenter de recoller tout comme Floris de Tier et Rudy Molard, en lice pour prendre le maillot rouge, alors que Bauke Mollema a une nouvelle fois fait preuve de malchance avec un incident mécanique qui l'a un temps seulement détaché du groupe de tête, qui s'est lancé à corps perdu dans la descente menant presque directement sur Roquetas de Mar et l'arrivée. Le trio mené par Rudy Molard a petit à petit perdu du temps, laissant le trio de tête jouer la victoire d'étape. Un groupe où Bauke Mollema a accéléré à 6km de l'arrivée sans parvenir à décoller Simon Clarke avant qu'Alessandro de Marchi ne tente sa chance à 4,5km du but, sans que ça fasse la différence. Simon Clarke a finalement accéléré à 3km du but avant de se faire contrer par de Marchi sans que la donne ne change. A force de se regarder, le trio de tête a vu le trio de chasse revenir à moins de 30 secondes à deux kilomètres du but mais c'est au sprint que la victoire d'étape s'est jouée avec Simon Clarke qui a logiquement fait parler sa pointe de vitesse. Sixième de l'étape, Rudy Molard profite d'un peloton relégué à près de cinq minutes pour s'emparer du maillot rouge de leader, succédant à Sylvain Chavanel, dernier porteur tricolore en 2011. Alors que son avance dépassait la minute suite à cette cinquième étape, les commissaires de la Vuelta ont sanctionné le coureur français d'une pénalité de 20 secondes pour un ravitaillement à dix kilomètres de l'arrivée qui n'était pas autorisé.

CYCLISME / VUELTA 2018
5eme étape - Grenade-Roquetas de Mar (188,7km) - Mercredi 29 août 2018
1- Simon Clarke (AUS/EF-Drapac) en 4h36'07''
2- Bauke Mollema (PBS/Trek-Segafredo) mt
3- Alessandro de Marchi (ITA/BMC) mt
4- Davide Villella (ITA/Astana) à 8''
5- Floris de Tier (BEL/LottoNL-Jumbo) à 8''
6-Rudy Molard (FRA/Groupama-FDJ) à 8''
7- Maxime Monfort (BEL/Lotto-Soudal) à 1'58''
8- Jonathan Lastra (ESP/Caja Rural-Seguros RGA) à 2'00''
9- Franco Pellizotti (ITA/Bahrain-Merida) à 2'00''
10- Merhawi Kudus (ERY/Dimension Data) à 2'00''
...

Classement général à l'issue de la 5eme étape (sur 21)
1- Rudy Molard (FRA/Groupama-FDJ) en 18h27'20''
2- Michal Kwiatkowski (POL/Sky) à 41''
3- Emanuel Buchmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 48''
4- Simon Yates (GBR/Michelton-Scott) à 51''
5- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 53''
6- Wilco Kelderman (PBS/Sunweb) à 1'06''
7- Jon Izaguirre Insausti (ESP/Bahrain-Merida) à 1'11''
8-Tony Gallopin (FRA/AG2R-La Mondiale) à 1'14''
9- Nairo Quintana (COL/Movistar) à 1'14''
10- Steven Kruijswijk (PBS/LottoNL-Jumbo) à 1'18''
...

Le programme du lendemain
6eme étape - Huercal Overa-San Javier Mar Menor (155,7km) - Jeudi 30 août 2018

Vos réactions doivent respecter nos CGU.