Tour Championship : Johnson l'emporte et empoche le chèque de 15 millions de dollars

Tour Championship : Johnson l'emporte et empoche le chèque de 15 millions de dollars©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 08 septembre 2020 à 10h25

Dustin Johnson a conservé trois coups d'avance pour remporter le Tour Championship, ainsi que sa première FedEx Cup, et empocher le chèque de 15 millions de dollars promis au vainqueur.



Jackpot et consécration pour Dustin Johnson ! A 36 ans, l'Américain a démontré qu'il était bien le nouveau patron de la planète golf. Grand favori du Tour Championship, épreuve finale de la saison du PGA Tour qui se disputait ce weeek-end à Atlanta (Géorgie) sur le green d'East Lake, le numéro 1 mondial a fait honneur à son statut en remportant l'épreuve. Johnson décroche ainsi sa première FedEx Cup. Il empoche également au passage le fameux chèque de 15 millions de dollars promis au vainqueur de cette compétition qui réunissait les trente meilleurs golfeurs du moment. Afin de permettre aux trente joueurs en lice d'avoir une chance de l'emporter, les points au classement de la FedEx Cup, comme cela avait déjà été le cas lors de l'édition précédente du Tour Championship, avaient été transformés en coups d'avance. Un règlement qui n'a pas empêché Johnson de surclasser tous ses concurrents. D'abord co-leader, le natif de Columbia (Caroline du Nord) s'est progressivement détaché. Dimanche à l'issue de l'avant-dernier parcours, il affichait même une telle avance sur ses compatriotes Justin Thomas, Xander Schauffele comme sur l'Espagnol Jon Rahm, son dauphin au classement mondial, qu'il avait déjà pratiquement tournoi gagné avant même de prendre le départ du dernier parcours.

Johnson : « J'ai maîtrisé le cours de mon destin »



Il aurait fallu un petit tremblement de terre pour que le nouveau roi du golf vainqueur lundi de son 23eme titre sur le circuit ne l'emporte pas. Le séisme n'a pas eu lieu, et à l'arrivée, le héros du week-end, avec un total de -21 et une ultime carte de 68 (contre des cartes de 67, 70 et 64 les jours précédents) conserve trois coups d'avance sur Thomas et Schauffele, qui lui permettent de succéder à Rory McIlroy au palmarès de l'épreuve. De quoi souffler, et savourer avec le sentiment du devoir accompli. « J'ai maîtrisé le cours de mon destin, je savais ce que j'avais à faire. Mais je devais quand même bien jouer aujourd'hui (lundi). J'avais beaucoup de grands joueurs juste derrière moi et ils ont été bons jusqu'au bout. » Mais bien moins bon que l'ogre « DJ ». Cela méritait bien un gros bisou de sa pulpeuse fiancée Paulina Gretzky.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.