Tour 2018 : Aucun cas de dopage technologique détecté

Tour 2018 : Aucun cas de dopage technologique détecté©Media365
A lire aussi

Sylvian Baudry, publié le lundi 30 juillet 2018 à 20h00

Ce lundi, l'Union cycliste internationale (UCI) a dressé le bilan de ses contrôles destinés à détecter le dopage technologique. Sur le Tour de France 2018, aucun n'a été positif.

L'Union cycliste internationale a pris des mesures et confirme ce lundi que selon ses tests, il n'y a pas eu de dopage technologique sur le Tour de France 2018. Au total, 2 852 contrôles ont été effectués au départ des étapes et aucun n'a décelé la moindre trace de moteur ou autres mécanismes destinés à faciliter la performance. « Nous avons utilisé différentes technologies telles que les scanners magnétiques, les rayons X et l'imagerie thermique. Ceci, avant, pendant et après les étapes durant les trois semaines de compétition. Tous les résultats de ces tests ont été négatifs », a déclaré l'instance sur son site Internet. Des premiers résultats probants pour le deuxième de la Grande boucle 2014, Jean-Christophe Péraud, aujourd'hui en charge de la lutte contre la fraude technologique pour l'UCI.

Lappartient : « L'objectif : éliminer la suspicion »


Chaque jour, les vélos du vainqueur d'étape et du maillot jaune étaient passés aux rayons X,  ainsi qu'une petite dizaine d'autres. Ainsi, 164 bicyclettes ont été contrôlées de cette manière. « L'objectif est d'éliminer la suspicion, et de démontrer au public et à tous les acteurs du cyclisme, y compris les investisseurs, que notre sport est crédible, a expliqué le président français de l'UCI, David Lappartient. Nous continuerons à travailler dans ce sens, afin de garantir la réputation du cyclisme. » Une des pistes de travail est notamment une technologie qui permettrait de surveiller l'ensemble du peloton en temps réel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.