Tour 2002 : Vainqueur d'une étape, Kroon avoue s'être dopé

Tour 2002 : Vainqueur d'une étape, Kroon avoue s'être dopé©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 24 avril 2018 à 11h29

Ancien héros du Tour de France et... dopé. Le vainqueur de la 8eme étape de la Grande Boucle 2002, entre Saint-Martin-de-Landelles et Plouay, a reconnu mardi qu'il avait bien eu recours à des produits dopants pendant sa carrière, comme l'avait écrit le journal AD dans ses colonnes.

Pendant une courte période de sa carrière, très précisément, à entendre l'intéressé Karsten Kroon, qui s'est confié à l'agence de presse de son pays l'ANP. « J'ai utilisé des produits pendant une courte période de ma carrière », avoue l'ancien coureur néerlandais, qui regrette d'avoir dû passer par là. « Je suis désolé et j'en assume toute la responsabilité », assure Kroon, qui s'était également illustré du temps de ses années professionnelles sur l'Amstel Gold Race 2009 (deuxième) et la Flèche Wallonne 2006 (troisième).

Kroon : « Beaucoup de respect pour mes collègues qui ont refusé d'utiliser le dopage à l'époque »

Kroon, passé par les équipes Rabobank, CSC, BMC et Saxo Bank, précise que s'il s'est dopé pendant sa carrière, cela était loin d'être le cas de tous ses concurrents, y compris à l'époque. « J'ai été cycliste professionnel durant une période très difficile et j'ai beaucoup de respect pour mes collègues qui ont refusé d'utiliser le dopage ». Passé aujourd'hui de l'autre côté de la barrière (à 42 ans, Kroon est consultant sur Eurosport), le Néerlandais estime par ailleurs que le peloton n'a jamais été aussi clean qu'actuellement. « Je suis devenu un cycliste professionnel juste après l'affaire Festina, j'ai vu l'EPO, les allées et venues et le passeport de sang. J'ai vu le sport que j'aime tellement évoluer et je suis convaincu qu'il est plus pur que jamais en ce moment. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.