Therese Johaug suspendue 18 mois à cause d'un baume à lèvres

Therese Johaug suspendue 18 mois à cause d'un baume à lèvres©Media365
A lire aussi

Angélique Bernard, publié le mardi 22 août 2017 à 17h33

D'abord suspendue 13 mois pour dopage, la septuple championne du monde de ski de fond Therese Johaug, a vu sa sanction alourdie à 18 mois ce mardi a annoncé le TAS. Elle ne verra pas les JO d'hiver de 2018 en Corée du Sud.

Therese Johaug, septuple championne du monde en ski de fond, ne verra finalement pas les JO 2018. La Norvégienne a vu sa suspension pour dopage alourdie à 18 mois contre 13 mois, en février dernier. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rendu son ultime verdict ce mardi et a annoncé une suspension de 18 mois à Johaug, contrôlée positive au clostebol (stéroïde anabolisant inscrit sur la liste des produits interdits par l'Agence mondiale antidopage). C'est à cause d'un baume à lèvres prescrit par le médecin de l'équipe nationale norvégienne, qu'elle a été contrôlée positive en septembre 2016, privée de compétition depuis. Le TAS a expliqué dans un communiqué que la fondeuse était de bonne foi, mais avait manqué à ses obligations en ne vérifiant pas l'emballage du baume, muni d'un symbole avertissant de risque de dopage. Une décision que Therese Johaug ne comprend pas : « Je suis complètement anéantie. Je rêvais de participer aux JO 2018. Je ne peux pas comprendre la sanction. Je la trouve injuste » a réagi la principale concernée, en larmes, lors d'une conférence de presse ce mardi. Sa suspension prendra fin le 18 avril 2018, elle manquera donc les JO de Pyeongchang en Corée du Sud (9-25 février 2018).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU