Surf : La vague parfaite de Slater

Surf : La vague parfaite de Slater©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le jeudi 12 décembre 2019 à 21h47

Kelly Slater est inusable. A 47 ans, le mythique surfeur américain a validé un 10/10 à Hawaii, écrivant une page de plus à l'immense livre de son histoire personnelle. C'est le pauvre Français Joan Duru qui en a fait les frais.

Kelly Slater est une légende bien vivante. Dans la nuit de mercredi à jeudi, à Hawaii, l'Américain de 47 ans - onze fois champion du monde - a surfé un parfait 10/10 sur Backdoor, le nom de la vague venant de droite sur le légendaire Banzai Pipeline (Pipeline étant celle venant de gauche). C'est le 31eme ride parfait de sa carrière.

Bourez : « Un honneur »

« C'est ma meilleure vague à cet endroit ces dernières années », a-t-il conclu (pour Marca) après avoir rendu la foule hystérique sur la plage. La performance, loin d'être anodine vous l'aurez compris, a des conséquences sportives... pour les Français. Opposé à Joan Duru sur ce troisième tour de la plus prestigieuse réunion de surf, il a éliminé ce dernier et brisé ainsi ses derniers espoirs de participer aux JO 2020, où le surf fera ses grands débuts.



Par ricochet, c'est Michel Bourez - qui affrontera d'ailleurs Slater en huitièmes de finale, bon courage à lui - qui récupère la qualification et accompagnera Jérémy Florès. « C'est hallucinant, on rejoint les meilleurs athlètes au monde, s'extasie le Polynésien (pour la Fédération française). C'est un honneur. » Et Slater, lui, n'est pas (encore ?) qualifié. A lui de prendre la bonne vague, une fois de plus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.