Suisse : Lara Gut vide son sac

Suisse : Lara Gut vide son sac©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le lundi 03 septembre 2018 à 17h20

Alors qu'elle s'est récemment mariée avec le footballeur Valon Behrami, Lara Gut s'est longuement exprimée via une lettre ouverte publiée sur les réseaux sociaux où elle revient sur toutes les attaques qu'elle a pu subir durant sa carrière.

Connue pour son franc-parler, Lara Gut a pris sa plume ce dimanche et a utilisé les réseaux sociaux pour publier une longue lettre ouverte revenant sur toutes les blessures morales qu'elle a pu connaître durant sa carrière, des lettres d'insultes contre son père aux récents développements de sa vie privée. La gagnante du classement général de la Coupe du Monde en 2016 a profité de ce message pour répondre d'abord aux critiques suite à son mariage avec le footballeur international suisse Valon Behrami, le titre du message étant « Et si c'était simplement de l'amour ». « Je suis une personne, je suis une fille, je suis une soeur, je suis une femme, je suis une tante, je suis une amie, une belle-fille, une belle-soeur et, oui, même une athlète. Et tous ces rôles, on peut les vivre à 100%, assure la native de Sorengo. Il faut arrêter de croire qu'une chose se fait au détriment d'une autre. Alors voilà, excusez-moi de me défouler et si la vérité vous paraît trop évidente pour être vraie, mais je me suis mariée par amour, c'est tout. » Face aux rumeurs qui annoncent qu'elle serait enceinte, Lara Gut a une réponse catégorique. « Non, je ne suis pas enceinte. Je bois de l'eau parce que j'ai toujours été sobre. Je vis entre Lugano et Udine parce que je préfère passer deux minutes de plus avec Valon plutôt que deux de moins. Sur mes jours libres, je saute dans un avion et je rentre à la maison parce que c'est cent-mille fois mieux que de passer une journée à faire des appels vidéo. Et non, vivre ne se fait pas au détriment d'une carrière sportive, croyez-moi. »

Lara Gut : « Le véritable succès, c'est d'exceller avec le cœur heureux »


Car la retraite sportive, Lara Gut n'y pense pas une seconde. « Je continuerai à skier tant que je sentirai la passion brûler à l'intérieur, l'envie de me remettre en question sur la piste, la nervosité quand je ne suis pas bien, la satisfaction de réussir une courbe réalisée comme je l'imaginais, le désir de m'améliorer et l'effet de l'adrénaline avant une course. Mais je ne serai pas que ça. Parce que ça, ce n'est que mon côté athlète. » Pour conclure son message, Lara Gut explique en longueur que les petits bonheurs de la vie seront toujours importants à ses yeux, plus que sa carrière sportive. « En décembre, je demanderai toujours à ma maman si on préparera ensemble les biscuits de Noël comme on le faisait quand j'étais petite. Je sauterai dans les bras de mon mari à chaque fois que je rentrerai à la maison. Je m'émerveillerai devant les chevaux que papa sait dessiner à la perfection. Je mettrai mon réveil le seul jour que je passerai au Tessin pour aller prendre le petit-déjeuner avec ma meilleure amie quand elle sortira de son travail de nuit. Je ferai de la pizza avec les garçons à la maison. Je défendrai mon frère et je ferai encore plus d'après-midis avec lui au lac ou sur le canapé chez mes beaux-parents à regarder les matches de Valon quand je ne pourrai pas y assister. Ça s'appelle la vie et ce sont des moments qui resteront à jamais gravés dans mon cœur. Je vais peut-être vous sembler un peu trop humaine parce que j'ai trop souvent caché mes sentiments derrière ma façade d'athlète. Gagner c'est beau. Mais le véritable succès, c'est d'exceller avec le cœur heureux. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.