Ski alpin - Championnats du monde : La France perd son titre

Ski alpin - Championnats du monde : La France perd son titre©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 12 février 2019 à 17h16

L'équipe de France ski alpin, emmenée par Tessa Worley, Doriane Escané, Clément Noël et Julien Lizeroux, a été éliminée en quarts de finale de l'épreuve par équipes des championnats du monde d'Are par l'Allemagne, et perd donc son titre acquis il y a deux ans à St-Moritz. C'est la Suisse qui lui succède.

Pas de troisième médaille pour la France aux championnats du monde de ski à Are (Suède). Alors que Johan Clarey a décroché l'argent en Super-G et Alexis Pinturault l'or en combiné, les Bleus ont échoué lors de l'épreuve par équipes, qu'ils avaient pourtant remportée lors de la dernière édition il y a deux ans à St-Moritz. Lors de cette épreuve consistant en quatre slaloms parallèles par tour, avec le nombre de victoires pris en compte pour déterminer le pays vainqueur, ou le chronomètre en cas d'égalité à 2-2, la France a été éliminée par l'Allemagne sur le score de 3-1 en quarts de finale.

Seul Lizeroux gagne en quarts...

Tessa Worley, plus à l'aise en géant qu'en slalom, a subi la loi de Christina Geiger, alors que la jeune Doriane Escané (20 ans) et la révélation de la saison Clément Noël n'ont pas pu faire mieux face à Lena Duerr et Linus Strasser. Julien Lizeroux avait permis aux Bleus d'égaliser à 1-1 en battant Anton Tremmel. En vain...« Mon duel se joue à rien. Je suis vraiment déçue. J'ai vu les ralentis, et j'ai tendu la main trop tôt, c'est vraiment bête. C'est dommage qu'on ne puisse pas aller plus loin. Mais on a passé un bon moment en équipes. On s'est bien préparé pour la suite (le géant et le slalom, ndlr), on est remonté ! », a déclaré Tessa Worley au micro d'Eurosport après sa défaite. « Quand on gagne, c'est tout ensemble, quand on perd c'est tous ensemble. On a tout donné, il n'y a rien à regretter. Les Allemands ont été très bons. Cela se joue à pas grand-chose, et ce pas grand-chose n'était pas pour nous aujourd'hui », a réagi de son côté Julien Lizeroux.

La Suisse succède à la France

Au premier tour, la France avait dominé la Russie sur le score de 3-1, avec les victoires de Tessa Worley, Julien Lizeroux et Clément Noël sur respectivement Ekaterina Tkachenko, Pavel Trikhichev et Ivan Kuznetsov, alors que Doriane Escané avait chuté lors de son duel avec Anastasia Gornostaeva. Sacrée championne du monde par équipes à deux reprises (en 2011 et en 2017) depuis l'instauration de cette épreuve aux Mondiaux en 2005, la France laisse donc son titre à la Suisse, qui a battu l'Autriche en finale. Une médaille d'or qui s'est décidée au temps (77 centièmes d'écart), le score étant de 2-2 après les victoires de Wendy Holdener et Ramon Zenhaeusern pour la Suisse, et de Michael Matt et Katharina Truppe pour l'Autriche). L'Italie de Lara Della Mea, Simon Maurberger, Irene Curtoni et Alex Vinatzer a quant à elle arraché la médaille de bronze face à l'Allemagne (3-1), grâce à la disqualification de Linus Strasser, qui a enfourché alors qu'il pensait avoir remporté sa manche et offert la médaille à son pays.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.