Sexe à gogo au village olympique

Sexe à gogo au village olympique©Reuters

6Medias, publié le vendredi 12 août 2016 à 21h30

Si les Jeux olympiques rassemblent les meilleurs sportifs du monde pour quinze jours d'exploits, de victoires et de défaites, ils sont aussi l'occasion pour les athlètes de tous pays de faire connaissance de façon nettement plus intime.

Chaque édition des Jeux olympiques est l'occasion d'une avalanche de nombres plus fous les uns que les autres, et celle de Rio ne fait pas exception à la règle : plus de 10 000 sportifs de 206 pays, 1945 événements dans 28 disciplines, 5 130 médailles décernées...des chiffres auxquels il faut ajouter celui, impressionnant, du nombre de préservatifs distribués au village olympique : 450 000 selon CIO ! Si le motif officiel de cette débauche de moyens est la limitation des risques de transmission du virus Zika, les témoignages de plusieurs sportifs laissent penser qu'il s'agit plutôt de permettre aux participants du plus grand événement du monde de s'adonner sans vraiment de limites aux joies de la fête et du sexe.

Hope Solo, gardienne de l'équipe féminine américaine de football, avait d'ailleurs confié à la chaîne ESPN en 2012 que pour les athlètes, c'était "une expérience qui n'arrive qu'une fois dans une vie" et que "vous voulez créer des souvenirs, qu'ils soient sexuels, festifs ou sportifs". Les applications Tinder (pour les hétérosexuels) et Grindr (pour les homosexuels) enregistrent ainsi une activité débordante pendant les quinze jours d'épreuves. Une situation qui peut cependant parfois avoir des conséquences indirectes sur les résultats sportifs, comme dans le cas de cette plongeuse brésilienne qui a frôlé l'exclusion après avoir reçu dans son appartement du village olympique une visite galante et tardive, obligeant sa colocataire à quitter les lieux, provoquant la colère de cette dernière qui est allée se plaindre auprès de sa fédération, comme l'a rapporté le journal brésilien OGlobo. Quant aux éventuelles conséquences négatives d'une forte activité sexuelle sur les performances, elles sont jugées quasi nulles par de nombreux scientifiques. De quoi garantir une belle ambiance dans les prochains villages olympiques de Pyeongchang et Tokyo, villes hôtes des prochains JO d'hiver et d'été.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU